Backstage à Bercy 1994...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Backstage à Bercy 1994...

Message par soleil bleu le Jeu 24 Avr 2014 - 16:29


Mon récit backstage Bercy dimanche 16 janvier 1994…

On me conduit en voiture de Nevers à Paris, puis me dépose sur le parvis de Bercy aux alentours de 11h. Ma famille part faire les soldes dans les grands magasins…
Hiver glacial, gris et pluvieux ce dimanche 16jan1994.

Pour me réchauffer, j'arpente les allées pentues extérieures du POPB et je découvre l'existence de la patinoire Sonja Hennie à la hauteur du grand bassin. Je rentre me mettre au chaud et observe bon nombre de famille évoluant sur la glace. Je cherche des toilettes et me voici parti dans les couloirs de briques du POPB. J'avance et je pousse de nombreuses portes à battant séparant plusieurs blocs secteur. Je ne connais pas ces quartiers secrets. J’ai une vague idée des coulisses de Bercy après avoir vu les séquences ClubDo à Bercy et regardé tous les évènements filmés du Funboard au POPB.

Musique, batterie, ça tape fort, ça résonne et ça chante...

A 16ans, je suis d'une nature plutôt timide, un brin réservé et je pense qu'un élan magique m'a véritablement conduit ce jour-là. C'est bien la balance son qui résonne et vient de commencer. Incapable de me souvenir du 1er titre entendu car le bruit me parvenait de façon confuse, comme perçu au fond d'une piscine.
Malgré tout et néanmoins, je trouve un bloc sanitaire… Il me semble avoir croisé Rémy aux urinoirs. Dans les couloirs, je croise le staff AB muni du badge Do2394. Je suis sans doute sur le chemin des loges attenantes à la grande salle.

Une forte odeur de muguet, patchouli et autre mélange fleuri exhale dans ce couloir, des portes s'ouvrent, l'une d'entre elles donne sur un mural entier de fleurs. C'est un amas considérable de bouquets de fleurs, posés les uns sur les autres et qui monte jusqu'au plafond, en fait les bouquets offerts la veille. J'imagine que certains ont été mis en eau, arrangés ou donnés, mais il s'agit bien là d'une quantité monstrueuse de fleurs quasiment impossible à transporter en limousine ou en Mini !

C'est la loge de Dorothée, toute jaune et toute en miroir qui donne une grande profondeur au lieu. La principale intéressée est absente et déjà en plein travail de répétitions.
Je m'engage vers les portes principales qui donnent accès dans l'arène rouge. La balance bat son plein. Je découvre en avant-première la nouvelle infrastructure scénique.

Assis dans la salle pendant la balance…

Par rapport à 1993, il y a de l’espace en arrière de scène. Le sol est jonché de gaines électriques, de flight-case, de rails, d’indications fléchées. La grande passerelle que Do emprunte pour ses Neiges est repliée sur les gradins. Une case en toile toute noire, la "Black Box" prévue pour les changements rapides de costume, est dressée en bas de la rampe conduisant au plateau principal.

Je m’attends à être « cueilli » tel l’intrus du dimanche… J’ai la trouille !

Je m’engage sous l’avant-scène inclinée qui prolonge le proscénium principal de part et d’autre des gradins. Je rase les 1ers gradins de côté. Bercy vide : j’ai le cœur qui tape la chamade. L’orchestre répète La Planète Bleue. Mon magnéto en poche, REC : ainsi commence mon enregistrement… (navré, mais c’est galère d’inclure du MP3 : merci de m’indiquer une manipulation efficace et facile si vous souhaitez télécharger ce doc inédit).
Je m’en vais ouvrir un fauteuil d’orchestre ; pas dans les 1ères rangées, je veux me faire discret, ne pas être remarqué. Ce n’est pas la balance son salle qui est jouée, mais celle pour le retour son musiciens : 1ère incursion dans une séance de travail sur scène. La scène est baignée d’un bleu fluorescent grâce aux faisceaux lasers qui géométrisent tout l’espace. Le staff AB circule dans toutes les travées et pose des bulletins d’abonnement au Dorothée Magazine sur chaque dossier de siège.

Dorothée est face à moi, j’ai du mal à fixer des yeux mon idole. Je ne suis pas à l’aise. Je m’invite sans y être. Du reste, je m’efforce de balader mon regard un peu partout au plafond, dans les poutres du POPB, au niveau des racks d’enceintes son et régie mais je suis hypnotisé et électrisé.
Dorothée fume, re-fume et sur-fume. Des volutes de fumée stagnent au-dessus d’elle. Statique, aucun pas de danse. Concentrée sur sa cigarette ou sur le son ? Certainement pas sur les paroles qui s’entremêlent et se mélangent dans les couplets. Pantalon noir à pattes d’eph’, elle porte son pull tressé à col roulé vu dans l’interview du Parisien le ven14 et au JT TF1 de 13h le vendredi 14/01. A ses côtés, l’indispensable cendrier sur pied tout chromé …

« La salle est fermée là ? Apparemment non…. » dixit Dorothée dans son micro…

Je crains d’avoir été repéré. Bouge Téva, bouge !
Je vérifie à plusieurs reprises si la K7 audio de mon enregistrement se déroule correctement. Je ne peux pas tout capté puisque je dois garder la bande dispo pour l’intégralité du concert dans 2heures.
Je me lève du fauteuil et m’en vais derrière la scène. Les machines à fumée ventilent déjà leur brouillard pour matérialiser les rayons lasers et autres télescans du concert. Un énorme caisson coloré et monté sur roulettes stationne en bas d’une rampe en pente douce : la machine avalée version 94 !
Il y a un grand dégagement une fois le plateau musicien collé à la scène. Un élévateur mobile est parqué, celui qui permet à Do de faire son entrée rock pour la partie guitare. Je retourne dans la salle côté public et remonte les travées vers la régie son/lumière pour avoir une vue d’ensemble. Deux jeunes filles conversent avec un vigile : attention danger !Très poliment, il me demande si j’ai un laisser-passer. Je réponds par la négative et évoque mon incursion par l’accès patinoire :

« Vous ne pouvez pas rester ici. »

La conversation est interrompue. Les jeunes filles - qui doivent avoir 2 ou 3 ans de plus que moi - connaissent le vigile et sont en train de « le cuisiner » pour obtenir des laisser-passer backstage pour le prochain Dance Machine à Bercy.
« Non, les filles, c’est pas possible et déjà, vous ne devriez même pas être ici en ce moment »
Do joue Monsieur Bill et ça déménage sur scène. Dernier coup d’œil et rideau !
Nous voici gentiment reconduits vers les portes de sortie. Le vigile recommande aux demoiselles de ne pas entrer outrageusement en salle sans autorisation, sécurité oblige.

Je suis « rassuré » d’avoir été éconduit : mon temps de présence s’allongeant dans la salle, je me demandais par quels moyens j’allais pouvoir sortir ni vu ni pris « la main dans le sac » !
Voilà les souvenirs qui restent de ce moment unique, jamais raconté à personne pas même ma famille. De toute façon, on ne m’aurait jamais cru. On ne voit rien sur la photo prise en répétition ; on distingue une petite silhouette debout, micro en main.

Pour la petite histoire, la mésaventure s’est répétée en janvier 2006. Ce dim8 jan, j’ai rendez-vous avec une amie à 10h Gare de Lyon pour une séance cinéma à Bercy Village. Nous nous rendons à pied vers les cinémas et arrivés à hauteur du POPB, la copine en question a une envie pressante pipi …

Direction patinoire Sonja Hennie. Je m’amuse de cet air de déjà-vu. Toutefois, des affiches mentionnent « Entrée formellement interdite » : en effet, depuis le 25déc, Bercy est en chantier en raison de l’énorme infrastructure du spectacle « Avant que l’ombre… » de Mylène Farmer en cours d’installation.
Cette fois-ci, pas d’élan magique mais une envie plus que pressante aux dires de ma bonne amie. Les coursives n’ont pas changé mais les bureaux de la production Farmer sont disséminés un peu partout à chaque porte, comme celui de Charmandising, prestataire quasi-attitré des produits merchandising des artistes en tournée. Passage toilettes effectué. J’ai bien envie de prolonger ma course dans l’arène du POPB…

Eliane : « Tu vas où, sors de là ! »

Bercy est éteint, silencieux. La salle baigne dans une timide lumière du jour que laisse percevoir les panneaux volets ouverts du plafond. « Avant que l’ombre… à Bercy » n’est plus ombre, car je lève le voile sur le mystère jalousement entretenu depuis plusieurs semaines par la production de Mylène Farmer, à savoir un décor très soigné et une nouvelle mise en scène pharaonique : un immense cadre de scène d’opéra et une scène en croix de Malte en milieu de salle, largement évoquée sur les forums. Vu des coulisses, c’est un gigantesque grill technique enchevêtré de poutres, cables, écrans LED avec des centaines de flight-case empilés en mural.

Une nouvelle fois, je m’épate de mettre les pieds là où on ne m’attend pas, et qui plus est, chez Mylène Farmer ! Pas d’appareil photo ce jour-là et c’est tant mieux ; je tenais un blog à l’époque et j’aurai été tenté de poster un billet inédit en avant-première. Je veux respecter la magie d’un spectacle.

Je fus surpris de si peu de surveillance et de contrôle quant à la sécurité et l’accès au lieu. Nous ne sommes pas restés plus de 3mn et n’avons pas fait « le tour du propriétaire » craignant la présence de maître-chien. Récemment, j’ai eu les plannings de production Farmer et le dim8janvier était un jour OFF pour toutes les équipes travaillant sur le spectacle. J’ai souri quand je me suis rendu au concert de la jolie rousse le 21janvier !
Je veux rajouter qu’en 1994 et dans le public présent aux concerts de Do, beaucoup de papas filmaient en amateur avec des camescopes qui donnaient déjà une bonne qualité d’image. Très frustrant de savoir que des petits trésors de vidéos dorment à jamais dans des tiroirs…

Moi-même ai filmé 2 prestations déjà vues sur le net le mercredi 26 janvier : intro + 2394 et Les neiges de l’Himalaya toujours visible sur You Tube. Pendant Dorothée Rock, on voit le danseur Gilles Toucas trébucher et s’entortiller les jambes…

avatar
soleil bleu
Nouveau

Masculin Messages : 82
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backstage à Bercy 1994...

Message par nell77 le Jeu 24 Avr 2014 - 21:12

merci d'avoir partagé ton aventure avec nous Smile

c'est vrai que c'est fou de voir comme on peut accéder si "facilement" ...

contente pour toi en tous cas Smile

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Modératrice

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backstage à Bercy 1994...

Message par matheo le Dim 27 Avr 2014 - 12:25

quel récit....
merci pour le partage
avatar
matheo
Timide

Masculin Messages : 385
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backstage à Bercy 1994...

Message par choupido le Dim 27 Avr 2014 - 13:41

Merci pour les détails des faits !
Chanceux :
avatar
choupido
Très très fan

Masculin Messages : 9772
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backstage à Bercy 1994...

Message par DORIAN le Dim 27 Avr 2014 - 18:14

Merci pour ce récit très bien raconté. On s'y croirait. Smile 

DORIAN
Bavard

Masculin Messages : 753
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backstage à Bercy 1994...

Message par Maman08 le Lun 28 Avr 2014 - 21:30

Merci pour ce récit très bien écrit d un moment précieux en effet!

avatar
Maman08
ABsolument Fan

Féminin Messages : 14342
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backstage à Bercy 1994...

Message par Okaya le Mer 11 Juin 2014 - 13:34

Je ne prends connaissance que maintenant de ce récit !  Embarassed Embarassed Embarassed 

Quelle belle histoire si parfaitement racontée !
Et quelle chance d'avoir ainsi pu t’immiscer dans les coulisses de Bercy lors des répétitions !  Shocked 

« La salle est fermée là ? Apparemment non…. » dixit Dorothée dans son micro…
J'entends trop sa voix à ce moment là ^^

Un grand merci à toi pour ce partage Soleil bleu !  top 

_________________
avatar
Okaya
Administrateur

Masculin Messages : 16093
Age : 39

http://www.absolumentdorothee.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backstage à Bercy 1994...

Message par shep22 le Mer 11 Juin 2014 - 15:37

Quelle précision dans le récit, c'est dingue  Shocked 

Epatté que 20 ans après, tu t'en souvienne avec autant de détails (mais Do est inoubliable, et l'accès aux coulisses aussi j'imagine Razz )

Comme Okaya, j'entends sa voix ...Ouah!!

Merci pour ce joli moment Wink 
avatar
shep22
Très très fan

Masculin Messages : 6947
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backstage à Bercy 1994...

Message par FandeDo25 le Dim 15 Juin 2014 - 12:04

Très sympa ton récit soleil bleu. Perso, il me semble l'avoir déjà lu sur Chère Do' où tu l'avais aussi partagé ?
Tu as eu de la chance d'avoir pu accéder aux coulisses. Smile 

_________________
N°1 toujours

http://www.youtube.com/user/FandeDo25?feature=mhee
avatar
FandeDo25
Très très fan

Féminin Messages : 7542
Age : 36

http://www.dobibliogeek.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backstage à Bercy 1994...

Message par Okaya le Mar 17 Juin 2014 - 23:21

Petite question, l'enregistrement audio de notre ami Soleil bleu a-t-il été déjà diffusé sur le forum ?


_________________
avatar
Okaya
Administrateur

Masculin Messages : 16093
Age : 39

http://www.absolumentdorothee.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backstage à Bercy 1994...

Message par nell77 le Mer 18 Juin 2014 - 20:50

Okaya a écrit:Petite question, l'enregistrement audio de notre ami Soleil bleu a-t-il été déjà diffusé sur le forum ?


je n'en ai pas l'impression

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Modératrice

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backstage à Bercy 1994...

Message par sandy le Mer 18 Juin 2014 - 20:54

moi non plus
avatar
sandy
Modératrice

Féminin Messages : 34119
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum