Elsa Esnoult - Le topic officiel

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par Nicolas le Sam 31 Mai 2014 - 10:48

Avec les frais de port, le cd coûte combien ?  mou 

Nicolas
Modérateur

Messages : 13904

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par sandrinelag le Sam 31 Mai 2014 - 19:26

CD 14,99 € - Frais de port 6,10 € si tu ne prends que le CD.

J'ai payé 6,85 € de port parce que j'ai pris la saison 5 des Mystères en même temps.

Je viens d'écouter l'album, j'aime bien les chansons.
ça fait bizarre d'entendre les chansons qu'on entend dans la série. Very Happy

_________________
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84431
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par Nicolas le Dim 1 Juin 2014 - 5:49

Merci Sandra ! Il va falloir que je me décide...

j'ai lu que l'album sortirait dans certains magasins bientôt...  Shocked 

_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13904
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par sandrinelag le Dim 1 Juin 2014 - 10:27

Oui j'ai vu l'info. Septembre normalement.

_________________
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84431
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par Sébastien-Mickaël le Dim 1 Juin 2014 - 11:23

Une version double CD avec un best-of, comme Dorothée et Hélène ?  Laughing
avatar
Sébastien-Mickaël
Très fan

Masculin Messages : 4300
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par sandrinelag le Dim 1 Juin 2014 - 13:45

J'y avais pensé mais comme il n'y a qu'un album, ça fait un peu juste pour un best of.

_________________
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84431
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par shep22 le Lun 2 Juin 2014 - 16:46

Nicolas a écrit:Avec les frais de port, le cd coûte combien ?  mou 

Si tu commandes uniquement le CD, ça te coûteras au total 21,09€.
Je l'ai commandé vendredi, j'attends de le recevoir, j'espère bientôt
Je l'ai écouté sur Deezer, et je le trouve vraiment pas mal, quoique trop court .Mise à part "Pour qui tu me prends" ( c'est quoi ce texte? Si Christian et Fanny veulent en faire un tube c'est pas gagné lol Laughing ) et sachant que je n'avais pas acheté l'album de "Dreams" ,il vaut le coup je trouve.
avatar
shep22
Très très fan

Masculin Messages : 6939
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par Kumpel le Lun 2 Juin 2014 - 17:09

Je ne sais pas si Dreams passe en radio, mais ça fait une paire de fois que j'en entends les chansons quand je suis chez Monoprix... Neutral 
avatar
Kumpel
ABsolument Fan

Masculin Messages : 12206
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par choupido le Lun 2 Juin 2014 - 18:11

ah monoprix nous sauve la vie, merci mon employeur ^^
avatar
choupido
Très très fan

Masculin Messages : 9740
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par Kumpel le Lun 2 Juin 2014 - 18:28

choupido a écrit:ah monoprix nous sauve la vie, merci mon employeur ^^
Dreams sponsorisé par Monoprix ?  Cool 
avatar
Kumpel
ABsolument Fan

Masculin Messages : 12206
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par choupido le Lun 2 Juin 2014 - 20:07

je ne le pense pas pourtant le placement de produit serait une bonne idée!
avatar
choupido
Très très fan

Masculin Messages : 9740
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par coup de tonnerre le Lun 2 Juin 2014 - 22:56

C'est super si ça passe en radio !!!!
avatar
coup de tonnerre
Fan

Féminin Messages : 2539
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par Sébastien-Mickaël le Mer 4 Juin 2014 - 21:15

J'ai reçu l'album aujourd'hui; il ne me reste plus qu'à le découvrir en intégralité !
avatar
Sébastien-Mickaël
Très fan

Masculin Messages : 4300
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par shep22 le Jeu 5 Juin 2014 - 14:10

Je suis déçu... Rolling Eyes non pas par la qualité de l'album comme je l'ai dit plus haut, mais- dîtes-moi si je me trompe- il me semble qu'il avait été question que plusieurs titres devaient être des compos d'Elsa Esnoult elle-même, seulement il n'y en a que 2 sur 11, c'est dommage quand même... Smile 

Huit des titres ont été écrits et composés par Porry et Salesses, c'était prévisible  Smile 
Ca n'empêche que le CD est sympa Wink 
avatar
shep22
Très très fan

Masculin Messages : 6939
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par coup de tonnerre le Sam 7 Juin 2014 - 17:31

Un superbe album !!!!!! Je l'écoute en boucle !!!!
avatar
coup de tonnerre
Fan

Féminin Messages : 2539
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par geo le Sam 7 Juin 2014 - 18:07

Idem, je l'ai reçu hier et je l'ai déjà écouté 5 fois lol
avatar
geo
Modérateur

Masculin Messages : 18898
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par Nicolas le Lun 9 Juin 2014 - 6:29

Très long entretien sur le site d'IdolesMag...
http://www.idolesmag.com/interview-511-Elsa-Esnoult.html



La pétillante Elsa Esnoult publie son premier album, « Pour Toi », un opus résolument pop et plein de fraicheur qui joue sur une large palette d’émotions et de rythmes, entre douces ballades romantiques, titres pop/rock up tempo et chansons à prendre au second degré. Elsa signe sur cet album deux titres particulièrement réussis, « L’amour destructeur » et « Toujours là pour toi », dévoilant ainsi un véritable talent d’auteure/compositrice/interprète. Certaines chansons qui composent cet album ont été entendues dans « Les Mystères de l’Amour », série dans laquelle la jeune artiste interprète le rôle de Fanny, la petite amie d’un certain Cri-cri d’Amour, aux côtés d’Hélène et ses garçons, alors que d’autres ont fait partie du générique de la série « Dreams », dans laquelle Elsa jouait la fille de Julie Pietri. Elle reprend d’ailleurs ici « Eve lève-toi ». C’est avec un réel plaisir que nous avons été à la rencontre d’Elsa Esnoult afin d’en savoir plus sur cet album, son parcours et ses nombreux projets. Rencontre entre rêves et mystères avec une jeune artiste sincère un brin malicieuse…



Elsa Esnoult, Pour toiIdolesMag : Ce premier album qui sort, « Pour toi », est-ce finalement un peu la concrétisation d’un rêve d’enfant ?

Elsa Esnoult : Complètement. Depuis que je suis toute petite, je chante. Ça a toujours été un grand rêve de pouvoir faire du chant et de la comédie un métier. Pour le moment, c’est tout ce qu’il se passe… Donc, tout va bien ! (sourire) Depuis que je suis née, je chante, je n’ai jamais arrêté de chanter. C’est en tout cas un grand rêve aujourd’hui qui se réalise.

Vos parents vous ont-ils montré la voie ? Venez-vous d’une famille de musiciens ?

Absolument pas ! Pour le coup… pas du tout ! Je vais même être très franche, mes parents au départ n’étaient pas très chauds… Quand je leur disais que je voulais travailler dans le milieu artistique, ils avaient un peu… voire beaucoup…. peur. Mais c’est normal. Les parents ont toujours un peu peur pour leurs enfants. Choisir une voie artistique, on le sait, c’est toujours un peu compliqué…

Quelle musique avez-vous écoutée quand vous étiez enfant ?

J’ai toujours été bercée par Whitney Houston et Mariah Carey. C’étaient vraiment mes choix, mes parents, eux, n’écoutaient pas ça… J’ai toujours écouté beaucoup d’anglais, en fait. C’était ce que j’aimais.

Avez-vous suivi des cours de chant ?

Très honnêtement, je n’ai jamais pris de cours de chant. J’ai appris à force de chanter chez moi, toute seule. Je faisais beaucoup de reprises et de choses comme ça. Depuis pas très longtemps, je commence à prendre des cours de technique vocale. J’apprends la respiration et ce genre de choses… Parce que j’espère un jour monter sur scène… (sourire) Monter sur scène, ce n’est pas rien, j’en ai conscience. Il faut s’entrainer pour. C’est du sport quelque part ! Mais sinon, avant, je n’avais jamais pris de cours de chant.

Vous avez par contre fait une école de Cinéma, l’EICAR.

Oui, pendant trois ans. Au départ,  je voulais me former à tous les métiers derrière la caméra, réalisateur, chef op et ce genre de métiers. J’avais plus choisi la voie de l’audiovisuel, que celle des planches et du théâtre. C’était le monde du cinéma et de la télé qui m’intéressait. C’est pour cette raison que j’ai choisi cette école.



Vous êtes aujourd’hui devant la caméra, aimeriez-vous, un jour peut-être, revenir derrière, en tant que réalisatrice par exemple ? Est-ce quelque chose qui vous tente encore ?

Bien sûr. Quand on aime ce métier, on a naturellement des idées qui nous viennent en tête. Quand on joue une scène, on a parfois l’idée que ce serait bien de la tourner de telle manière ou telle autre. Rien qu’en enregistrant mes propres chansons, j’ai pensé aux clips qui pourraient les accompagner.  Donc, ça reste encore un peu dans ma tête… Alors pourquoi ne pas y revenir plus tard ? Mais avant toute chose, je suis comédienne et chanteuse. Et je suis pleinement heureuse de porter ces deux casquettes aujourd’hui.  Mon bonheur, c’est jouer la comédie et chanter.

Quel est votre parcours dans les grandes lignes jusqu’à ce que vous n’endossiez le rôle de Fanny dans « Les Mystères de l’Amour », votre premier grand rôle ?

Ça, c’est sûr… c’est mon premier grand rôle ! Vous le savez comme moi, il ne suffit pas d’avoir fait une école de cinéma et d’avoir suivi une formation pour commencer à travailler en tant que comédienne. Il faut bien souvent avoir des contacts. Moi, ce n’était pas mon cas. Je vous avouerai que j’étais parfois un peu déprimée quand j’étais dans les salles de casting et que je voyais toutes ces nanas qui se connaissaient toutes et qui se refilaient les bons plans… Moi, je ne connaissais personne. Ce qui s’est passé, c’est que je suis partie au Canada pour pratiquer mon anglais, comme j’avais obtenu une licence mais que je ne le pratiquais plus assez. Je me suis dit que cette expérience là-bas allait me faire du bien, que ça allait me faire grandir et que ça m’aiderait quand je reviendrais en France pour passer des castings. Avant, j’avais eu quelques petits rôles, mais rien de très important. À mon retour du Canada, j’ai vu mon agent de l’époque et je lui ai dit « Le prochain casting, je le sens, il sera pour moi ! » Je le sentais. Ne me demandez pas pourquoi, mais je sentais que quelque chose allait m’arriver. Je me sentais vraiment grandie, ça m’avait fait du bien de partir un peu. Et le casting suivant a été celui des « Mystères de l’Amour »… Et voilà ! Vous savez, je suis assez fataliste. Je me disais que si ça devait arriver, ça arriverait. Peu importe si je ne connaissais personne… si ça devait se faire, ça se ferait… et ça s’est fait ! (rires)



C’est à partir de là que votre carrière de comédienne décolle, mais l’idée d’un album était-elle déjà dans votre tête ? Est-ce quelque chose qui peut devenir concret pour vous à cette époque ?

J’en rêvais… oui. Et puis, quand on a mis un pied dans ce milieu… on a envie de se dire « pourquoi pas ? » Mais à cette époque, très sincèrement ce n’est pas plus concret que ça pour moi.

On sait que Jean-Luc Azoulay aime faire chanter ses comédiennes, donc…

(sourire) Je suis d’accord, mais très sincèrement, à cette époque, ça ne m’avait pas du tout effleuré l’esprit. Quand j’ai été prise pour jouer le rôle de Fanny, à aucun moment je n’ai pensé que Jean-Luc Azoulay pourrait me proposer de sortir un album un jour ! Je ne m’y attendais pas du tout. Cet album, il fait vraiment suite à une demande que j’ai reçue sur internet, sur les réseaux sociaux… J’étais heureuse de voir que les gens avaient l’envie que je sorte un album. Je les remercie aujourd’hui encore et je les remercierai toujours, parce que dans le fond, ils sont un peu au début de l’histoire… Grâce à eux, finalement, mon rêve allait peut-être devenir réalité. Et là, je ne vous cache pas que j’ai envie de chanter plein plein de chansons ! (rires) C’est merveilleux ce qui m’arrive.

À partir de ce moment, l’idée d’un album devient donc concrète. Quelles sont vos envies de départ ? Avez-vous envie de parler de certaines choses ?

Cet album regroupe en majeure partie des chansons des « Mystères  de l’Amour » et de « Dreams ». Deux titres sont tout de même de moi. Donc, quand on a commencé à parler de cet album, j’ai apporté des chansons à moi pour qu’on apprenne aussi à connaître un peu Elsa Esnoult, et pas uniquement Margot de « Dreams » ou Fanny des « Mystères de l’Amour ». Je voulais apporter ma petite touche à moi… et j’ai eu la chance qu’on me permette de le faire. C’est rare… et surtout sur un premier album !…

Elsa Esnoult © Patrick Rouchon

N’avez-vous pas eu peur à un moment donné, en prenant des chansons issues de deux séries et les vôtres, que les gens ne fassent rapidement un amalgame entre Elsa, Fanny et Margot ?

Non… De toute façon, Fanny et Margot, à la base, n’ont déjà rien à voir l’une avec l’autre. Et puis, c’est un album qui porte mon nom, donc, non, je ne pense pas qu’il puisse y avoir de confusion.

Dans la fiction, on vous a vue aux côté de Christian (Sébastien Roch) travailler sur vos chansons. Dans la réalité, comment ça s’est passé, comment avez-vous travaillé avec vos auteurs et compositeurs ?

Pour ce qui est des titres de « Dreams », on ne s’est pas trop posé de questions. Les chansons avaient été imposées, mais comme elles me plaisaient beaucoup, j’avais envie de les mettre sur l’album. Pour ce qui est des chansons des « Mystères », elles se sont faites au fur et à mesure que Jean-Luc Azoulay écrivait les épisodes. On en parlait de temps en temps. Après, quand il a fallu réellement travailler sur le format chanson pour les intégrer à l’album, j’ai donné la direction dans laquelle j’avais envie d’aller au niveau des arrangements. Je voulais un côté pop et frais. Je voulais vraiment moderniser la chose. On a beaucoup discuté, tout le monde dans l’équipe a dit ce qu’il en pensait. Donc, au final, ça a été un vrai travail d’équipe.

Parlons un peu des deux titres dont vous signez paroles et musique, « Toujours là pour toi » et « L’amour destructeur ». Depuis quand écrivez-vous et composez-vous ? Est-ce venu assez tôt dans votre parcours ou est-ce finalement assez récent ?

Finalement, ce n’est pas si vieux que ça… ça fait quelques années que je voulais écrire mes propres chansons, bien avant de rentrer dans cette série. Je pense que c’est quelque chose qui me trottait dans la tête depuis toujours en fait… (sourire) Mais là, je crois que le fait de travailler régulièrement en studio m’a plus boostée à me mettre à la guitare et à écrire des chansons. C’était nouveau pour moi, et très excitant. Je m’y suis vraiment mise à fond.

Gamine, écriviez-vous déjà des petits poèmes ?

Oui. Pour le coup, j’ai toujours écrit. J’ai toujours été passionnée par les mots. J’ai d’ailleurs passé un Bac L. La philo… j’adorais ça ! Je partais dans des dissertations sans fin… on ne pouvait plus m’arrêter !! (rires) Par contre, les premières chansons que j’avais écrites, avant de faire la série bien sûr, on va dire dans ma vie d’avant (sourire), je les avais écrites en anglais.

C’était naturel d’écrire en anglais pour vous ?

Oui, comme je vous l’ai dit, j’écoutais essentiellement des chansons anglo-saxonnes et je chantais donc essentiellement en anglais. L’anglais, ça a toujours été mon truc. J’ai toujours beaucoup aimé cette langue.

Vous chantez d’ailleurs une chanson en anglais sur cet album, « Sky is blue ». L’émotion est-elle différente que vous chantiez dans une langue ou dans l’autre ?

Finalement, pas tant que ça. C’est une question d’habitude. Je trouve que parfois les chansons peuvent être plus belles et mieux sonner en anglais. Parfois, c’est l’inverse, je trouve le français plus joli. Là, en l’occurrence pour les chansons que j’ai écrites sur ce disque, je les chante en français et j’y suis fortement attachée. À partir du moment où on aime une chanson et qu’elle procure une émotion, qu’elle soit chantée en français ou en anglais… peu importe !

Revenons à vos chansons… Qu’est-ce qui vous inspire généralement ? Vos propres émotions, celles que vous pouvez découvrir chez les autres ou des œuvres existantes ?

C’est 100% ce que je peux ressentir… je peux écrire des chansons sur ma vie tout simplement, ou je peux aussi parler d’histoires d’autres personnes. C’est vraiment mon ressenti que je livre dans mes chansons. C’est de toute façon du vécu, ce n’est pas de la fiction. Ce sont des émotions que j’ai vécues moi-même ou vécues par l’intermédiaire d’autres personnes, des amis ou des connaissances... finalement, c’est toujours du vécu. Je ne crois pas qu’aujourd’hui, je pourrais écrire sur autre chose… Enfin, je vous dis ça, et si ça se trouve, ce soir, je vais regarder un film qui va m’inspirer et je vais écrire une chanson là-dessus… En tout cas, mes chansons partent toujours d’une émotion que j’ai ressentie.

Vous me disiez tout à l’heure que l’écriture de chansons s’était accélérée depuis que vous étiez rentrée en studio. Au jour d’aujourd’hui, écrivez-vous encore beaucoup de chansons ? Êtes-vous une artiste prolifique ?

J’en ai plein… (sourire) J’ai envie d’en écrire encore… 10 000, quelque chose comme ça ! (rires)

Vous avez donc déjà de la matière pour la suite.

On peut toujours rêver ! Là, pour le moment, je savoure le fait de sortir un premier album. Je me suis rendue compte que c’était possible. Mais oui, je pense à la suite aussi. Donc, j’ai envie d’écrire pour… le cas où j’aurais un jour à nouveau cette chance de sortir un disque ! Je vous avoue que j’en ai quelques-unes  dans les tiroirs… (sourire)

Est-ce que ça a été une évidence pour vous de chanter ce titre, « Fidélité » ? La fidélité est une valeur qui est finalement assez peu revendiquée dans les chansons d’aujourd’hui.

Plus qu’une évidence ! Pour tout vous dire… je me demande si je n’ai pas directement inspiré l’auteur ! Comme le dit Fanny dans un épisode, c’est la même chose pour moi, c’est quelque chose de très important pour moi. Je pense que l’auteur s’est inspiré de ma façon de penser ! Comme vous le dites, c’est une valeur qui se perd. Je trouvais ça important de pouvoir chanter la fidélité… de la crier sur les toits d’une certaine manière… parce qu’elle existe encore et que ça veut dire quelque chose pour beaucoup de gens, et tant mieux. C’est une chanson qui peut donner de l’espoir aux gens, je pense.

Vous reprenez « Eve lève-toi » de Julie Pietri, qui figurait au générique de la série « Dreams ». Cette chanson est parue deux ans avant votre naissance. Vous souvenez-vous de la toute première fois où vous l’avez entendue ?

Très honnêtement, je devais être toute petite… et forcément, même ! (rires) Je devais avoir six/sept ans et elle passait dans des émissions de variétés. Petite, je regardais beaucoup ces émissions avec mes parents. Souvent, Julie était invitée dans ces émissions. C’est comme ça que j’ai connu ce titre.

Vous avez donc joué le rôle de sa fille dans la série « Dreams ». Julie vous a-t-elle donné des conseils pour votre carrière ?

Plus ou moins. En tout cas, Julie m’a beaucoup encouragée. Et ça a été très important pour moi. Elle m’a beaucoup parlé de son parcours à elle. Mais surtout, elle m’a beaucoup encouragée et c’est le plus important. Ça s’est très bien passé entre nous, j’ai appris à la connaître et on a été très complices toutes les deux, très vite. Pour jouer sa fille, c’était mieux ! (rires)

Vous me disiez tout à l’heure que quand vous avez commencé, vous n’aviez pas vraiment de contacts dans le milieu. Est-ce que comme Margot Pontier, vous avez été tentée, à un moment donné de votre parcours, de participer à un télécrochet ?

Non. Jamais. Je me suis toujours dit que si un jour je devais y arriver, je voudrais sortir de nulle part. Je ne voulais pas qu’on me connaisse pour avoir participé à un télécrochet. Et puis, très sincèrement, je ne me sentais pas capable de participer à une telle émission. Par contre, je les regarde à la télé. J’aime beaucoup « The Voice ». À l’époque, j’ai regardé toutes les « Star Academy ». Je regarde ces programmes, mais je ne me sens pas capable de les faire… pas du tout ! Vivre dans une maison avec des caméras partout… Non merci !

Une maison avec des caméras partout… ça me rappelle pourtant « Les Mystères de l’Amour »… (rires)

Oui, mais là, c’est de la fiction !! (éclats de rire)

Elsa Esnoult © Patrick Rouchon

Des onze chansons qui figurent sur l’album, y en a-t-il une pour laquelle vous avez un peu plus de tendresse qu’une autre ? Quand je parle de tendresse, je ne pense pas forcément à ce que la chanson raconte, mais plutôt à quelque chose qui se serait passé autour d’elle, pendant sa création ou son enregistrement…

J’aime bien « Toujours là pour toi », celle qui ouvre l’album. C’est la première chanson que j’ai faite et qui a plu à Jean-Luc Azoulay aussi. On va dire que cette chanson est un peu née avec moi. On l’a mise ensuite en scène dans « Les Mystères de l’Amour ». C’est peut-être à ce moment-là que je me suis dit que je pouvais exister en tant qu’Elsa Esnoult. C’est certainement pour ça que cette chanson-là me touche un peu plus. Et en plus, cette chanson a plu aux autres personnes qui étaient sur le tournage. Sébastien Roch l’a bien aimée aussi.

C’est un peu la clé de voûte de l’album…

Peut-être ! (sourire) J’aime aussi beaucoup la dernière chanson que Jean-Luc a écrite, « Toute seule ». Quand on l’écoute, je trouve qu’elle donne de belles émotions…

Comment avez-vous abordé le studio quand vous avez enregistré l’album ? J’imagine que c’était tout nouveau pour vous…

C’est vrai que je n’avais du tout l’expérience d’un studio d’enregistrement comme celui-là…

Est-ce que ça vous a fait peur ?

Ça m’a fait peur… parce que je doute beaucoup de moi. Je suis du genre à toujours me mettre la barre très haut, en me demandant si j’en suis capable. Mais par contre… quelle expérience !! J’avais très peur, mais j’y suis allée. Rien ne me fait reculer d’ailleurs. Jamais. Même si j’ai la touille, même si je stresse, je me dis que ce n’est pas grave. Je prends sur moi parce que c’est ça que je veux faire. Et je veux le faire bien. Je ne me donne même pas le choix, je dois y arriver. De toute façon, je suis une fille déterminée. Et quand je suis entrée en studio, je n’ai eu qu’une envie : me mettre le casque sur la tête, demander qu’on lance la musique et y aller. Je savais que j’étais là où il fallait, que c’était ce que je voulais.

Et la scène… vous y pensez ? En avez-vous déjà l’expérience ?

Je n’en ai pas du tout l’expérience. J’ai joué quelque petites saynètes dans mon école de cinéma ou quand j’étais petite fille. Quand on partait en vacances, je voulais toujours aller avec les animateurs sur scène. Je prenais toujours le micro dans les soirées karaoké. Il a toujours fallu que je chante en fait… (sourire) l’autre jour, j’ai d’ailleurs revu des photos de moi enfant en train de danser sur scène. Mais en tant que chanteuse, non, je n’ai pas l’expérience de la scène. Ça me fait peur. Mais en même temps, j’en ai tellement envie… Là, bien entendu, j’ai envie de monter sur scène. Chanter pour un public qui vient vous voir, vous, c’est formidable. Je ne connais pas encore cette émotion… mais j’ai très envie de la vivre...

Est-ce que ça se profile ou bien est-ce qu’on attend encore un peu ?

Pour le moment, c’est très honnêtement un peu tôt. L’album vient à peine de sortir sur les plateformes de téléchargement légal. On attend les premiers retours. Pour le moment, ils sont bons et j’en suis très contente. Pourvu que ça dure ! (sourire) Donc, oui, la scène fait partie des projets. Si Monsieur Azoulay l’a produit, c’est qu’il a peut-être l’idée par la suite de me faire monter sur scène… mais tout dépend des retours.

L’album est donc disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal, ainsi qu’en CD sur la boutique d’IDF1. Une distribution plus large est-elle envisagée ?

Il est effectivement disponible en avant-première sur la boutique d’IDF1, mais il sera distribué en septembre partout en France. Être plus précise sur la date, je ne peux pas l’être aujourd’hui, mais ce sera pour la rentrée.

Vous qui faites partie de la génération MP3, êtes-vous attachée au support physique ? Est-ce important pour vous ? Parce que là, il y a tout de même seize pages, de belles photos inédites, les textes, les remerciements, les crédits… la totale, quoi !

(sourire) Quand même oui… Je me mets à la place des gens, quand on aime et qu’on soutient un artiste, on a du plaisir à regarder ses photos, lire les textes, etc… Je pense que le support physique reste important. Il reste nécessaire. C’est un objet qu’on peut emporter avec soi. Et puis, ça évite aussi de perdre des chansons… parmi les 500 autres qu’on a sur son baladeur !

Comment consommez-vous, vous, la musique aujourd’hui ? Du téléchargement légal ou bien allez-vous encore en magasin acheter du CD ?

Quand j’adore un artiste, j’achète le support physique, mais je télécharge également beaucoup sur les plateformes… ça a un côté pratique ! (rires) Comme vous le dites, je suis de la génération MP3, j’ai donc l’habitude de télécharger. Mais le support physique apporte réellement un plus. Au jour d’aujourd’hui, la facilité veut qu’on télécharge, après, le support physique apporte un plus. C’est quand même bien de regarder des photos, de lire les paroles… c’est sympa.

Ça permet aussi de faire quelques remerciements…

Effectivement… je dédie cet album à tous les gens qui me soutiennent. Je n’aime pas le mot fan, je n’aime pas ce terme. Il y a des gens qui me soutiennent et à ces gens, j’ai vraiment envie de dire merci.  Je dédie cet album à tous ceux qui ont crus en moi et qui m’ont poussée à le faire. Et donc, ces remerciements, ils figurent sur le support physique, juste en dessous du CD…

Au cours de cette interview, on a souvent évoqué « Les Mystères de l’Amour », série dans laquelle vous jouez le rôle de Fanny autour d’Hélène, Nicolas, Christian, José, Bénédicte, Laly, etc… Est-ce que ça a été facile de vous intégrer à cette… « tribu » qui se connait depuis plus de vingt ans maintenant ?

Le terme de tribu est très juste ! (sourire) Ils se connaissent pour la plupart depuis plus de vingt ans, ils savent comment les uns et les autres fonctionnent. Mais je n’ai eu aucun problème à m’intégrer à cette tribu. Ce sont des gens et des artistes vraiment généreux et accueillants. Marion Huguenin qui joue le rôle de la petite sœur d’Hélène et moi-même sommes les deux petites nouvelles qui ont intégré cette bande. On a vraiment été accueillies à bras ouverts. Ils sont cool et gentils.

En parlant d’Hélène… j’ai lu dans votre bio que vous étiez une grande fan quand vous étiez gamine ! Quel est votre souvenir le plus marquant d’Hélène en concert ?

(rires) Je m’en souviendrai toujours… On avait attendu la fin du concert avec ma maman. J’étais encore très petite. J’avais juste envie de l’approcher. Je me souviens que ma maman m’avait portée dans ses bras et que je lui tendais la main. J’ai tendu le plus loin possible mon bras pour lui toucher un bout de doigt… C’est un souvenir très marquant.

Qu’est-ce que ça vous fait aujourd’hui d’être son égale d’une certaine manière, de travailler à ses côtés ?

C’est un honneur pour moi. Quand on a connu ces gens-là étant petite à travers la télévision, les rencontrer, apprendre à les connaître et travailler avec eux, c’est un honneur. C’est un privilège aussi. C’est une chance. Je suis vraiment heureuse d’avoir pu tourner avec eux. Vraiment. Je suis très heureuse de faire partie de cette bande aujourd’hui. Et ce qui est fou, c’est que quand j’étais toute petite, à l’un de ses concerts, je m’étais dit que dans quelques années, on se reverrait… C’est un souvenir très précis.

C’était prémonitoire !

Il faut croire… j’en avais parlé à mes parents et mes amies… J’étais réellement convaincue que j’allais la revoir un jour. En tout cas, je suis très contente de travailler à ses côtés. Vous savez, j’ai beaucoup de chance. Je m’en rends compte. Quelque part, je n’y croyais plus… même si je n’ai pas cinquante ans. Mais je voyais les castings passer sans vraiment rien d’intéressant, si ce n’est un petit rôle par-ci par-là. Je me disais qu’en ne connaissant personne, je n’y arriverais pas. On finit par baisser les bras et se dire que c’est pour les autres. Mais quand ça nous arrive à nous… c’est formidable. C’est pour ça que je savoure chaque jour parce que chaque jour je vis mon rêve… Je vis un rêve éveillé.

Vous êtes actuellement en plein tournage de la saison 7 des « Mystère de l’Amour »…

Pas encore ! (rires) Ça commence dans quelques jours. Là, on termine la saison 6 et on attaque la saison 7 d’ici une semaine.

Que va-t-il arriver à Fanny dans cette septième saison ? Sans forcément dévoiler trop de choses…

(sourire) Je vais être la plus honnête qui soit avec vous, comme je le suis depuis le début, d’ailleurs, on n’en sait rien ! (rires) Enfin si… on connait les grandes lignes… on en a un peu parlé, Fanny va, dans la saison 7, vraiment évoluer dans sa carrière musicale. Jusqu’à présent, elle travaille avec Yann et Richard en studio, mais là, selon Jean-Luc Azoulay, Fanny va vraiment évoluer dans sa carrière et dans ce milieu. C’est la seule chose que je sache… Vous la connaissez aussi maintenant ! (rires)

Un petit mot sur « The Amazing Spider-Man ». Vous venez de doubler la voix de Felicty Jones pour le deuxième volet. Que retenez-vous de cette aventure ? A-t-elle été enrichissante ?

Très. Très. Le doublage, c’est un exercice extraordinaire. Déjà, c’est une toute autre façon de travailler… Le jeu d’acteur n’a évidemment rien à voir. On ne doit pas jouer un personnage, on doit se mettre dans la peau de la personne qui interprète un personnage. Donc, c’est encore un petit peu plus complexe. Au niveau expérience de jeu, c’est juste extraordinaire. Et en plus, pour moi qui adore les États-Unis, j’ai touché un peu au cinéma américain et c’était extra… j’adore !

Retenteriez-vous l’expérience ?

Bien sûr. On parlait en début d’interview des métiers de l’ombre, celui-ci, le doublage, en fait partie, et il est très enrichissant.

Vous venez de tourner un épisode de « Camping Paradis »…

J’y joue le rôle d’une chanteuse. C’était une très belle expérience aussi. Une expérience nouvelle. C’est encore différent de tout ce que j’avais fait auparavant. On tourne trois ou quatre séquences sur une journée… alors que sur « Les Mystères », on en tourne à la pelle. C’est encore autre chose et c’est ce qui m’a plu. Quand on fait ce métier, c’est pour apprendre toujours et encore. C’est très important. Si on fait tout le temps la même chose, on tombe facilement dans la routine… Alors que quand on aime, on a toujours envie d’apprendre plus, plus, plus. C’est en tout cas que comme ça je fonctionne.

Avant de vous quitter, une dernière question qui va nous ramener sur « Pour toi ». Vous êtes encore très jeune, pensez-vous réellement que « l’amour peut être tellement destructeur » ?

Oh oui… Bien sûr… Après, il faut savoir rebondir. Mais à une période de ma vie, ça a été très vrai…

Propos recueillis par Luc Dehon le 5 juin 2014.
Photos : Patrick Rouchon, DR
Facebook : https://www.facebook.com/elsa.esnoult.3?fref=ts

_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13904
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par sandrinelag le Lun 9 Juin 2014 - 8:57

Merci pour l'interview. Very Happy

_________________
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84431
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par shep22 le Lun 9 Juin 2014 - 11:02

Oh, une longue interview! C'est assez rare aujourd'hui.Très sympa l'interview Smile  J'espère qu'un jour, elle pourra tourner autre chose que ce que lui propose JLA Smile 
avatar
shep22
Très très fan

Masculin Messages : 6939
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par Tintin le Lun 9 Juin 2014 - 11:34

Long mais sympa en effet!  Smile 
Par contre elle ment un peu quand elle dit qu'elle n'a pas l'expérience de la scène et "Chanter pour un public qui vient vous voir, vous, c’est formidable. Je ne connais pas encore cette émotion…"
Et le Showcase de Dreams mademoiselle??!!  Mad Laughing Laughing 

_________________
avatar
Tintin
Modérateur

Masculin Messages : 22887
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par shep22 le Lun 9 Juin 2014 - 11:40

Tintin a écrit:Long mais sympa en effet!  Smile 
Par contre elle ment un peu quand elle dit qu'elle n'a pas l'expérience de la scène et "Chanter pour un public qui vient vous voir, vous, c’est formidable. Je ne connais pas encore cette émotion…"
Et le Showcase de Dreams mademoiselle??!!  Mad Laughing Laughing 

Sauf que pour Dreams, elle n'était pas seule en scène Wink  Je pense qu'elle disait cela pour le jour où elle sera seule en scène.
avatar
shep22
Très très fan

Masculin Messages : 6939
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par Sébastien-Mickaël le Lun 9 Juin 2014 - 13:12

Très longue et intéressante  Very Happy Merci Nicolas !

En tout cas, les photos de Patrick Rouchon sont magnifiques ! Et je suis content qu'elle dise que le support physique d'un album reste toujours important à l'heure d'aujourd'hui !!!
avatar
Sébastien-Mickaël
Très fan

Masculin Messages : 4300
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par shep22 le Lun 9 Juin 2014 - 14:30

Sébastien-Mickaël a écrit: Et je suis content qu'elle dise que le support physique d'un album reste toujours important à l'heure d'aujourd'hui !!!

Pour moi aussi, le support physique compte : j'écoute en streaming et si ça me plait j'achète le CD.Pas de téléchargement, légal ou non Very Happy 
avatar
shep22
Très très fan

Masculin Messages : 6939
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par Sébastien-Mickaël le Lun 9 Juin 2014 - 14:38

shep22 a écrit:
Sébastien-Mickaël a écrit: Et je suis content qu'elle dise que le support physique d'un album reste toujours important à l'heure d'aujourd'hui !!!

Pour moi aussi, le support physique compte : j'écoute en streaming et si ça me plait j'achète le CD.Pas de téléchargement, légal ou non Very Happy 

Pareil, le CD reste un support indispensable pour moi; et encore plus quand il s'agit d'un artiste qui compte pour moi (Mylène Farmer, Hélène ou autre...) ! Mon plus grand plaisir, avant de mettre le CD dans la chaîne, est de contempler les photos, lire les crédits, les remerciements de l'artiste, avoir les textes sous les yeux pendant l'écoute...
Et rien de plus détestable de perdre des MP3 quand l'ordinateur rend l'âme (ce qui m'est arrivé dernièrement Rolling Eyes ) !
avatar
Sébastien-Mickaël
Très fan

Masculin Messages : 4300
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par shep22 le Lun 9 Juin 2014 - 14:44

Sébastien-Mickaël a écrit:
shep22 a écrit:
Sébastien-Mickaël a écrit: Et je suis content qu'elle dise que le support physique d'un album reste toujours important à l'heure d'aujourd'hui !!!

Pour moi aussi, le support physique compte : j'écoute en streaming et si ça me plait j'achète le CD.Pas de téléchargement, légal ou non Very Happy 

Pareil, le CD reste un support indispensable pour moi; et encore plus quand il s'agit d'un artiste qui compte pour moi (Mylène Farmer, Hélène ou autre...) ! Mon plus grand plaisir, avant de mettre le CD dans la chaîne, est de contempler les photos, lire les crédits, les remerciements de l'artiste, avoir les textes sous les yeux pendant l'écoute...
Et rien de plus détestable de perdre des MP3 quand l'ordinateur rend l'âme (ce qui m'est arrivé dernièrement Rolling Eyes ) !

Que de points en commun dis donc Razz Tout pareil

En plus, le format compressé du MP3 minimise la qualité sonore Neutral 

Alors quand j'ai pas besoin de l'ordi, je pense à la couche d'ozone: j'éteins l'ordi et j'allume mon système hifi
avatar
shep22
Très très fan

Masculin Messages : 6939
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Esnoult - Le topic officiel

Message par Sébastien-Mickaël le Lun 9 Juin 2014 - 14:46

shep22 a écrit:
Sébastien-Mickaël a écrit:
shep22 a écrit:
Sébastien-Mickaël a écrit: Et je suis content qu'elle dise que le support physique d'un album reste toujours important à l'heure d'aujourd'hui !!!

Pour moi aussi, le support physique compte : j'écoute en streaming et si ça me plait j'achète le CD.Pas de téléchargement, légal ou non Very Happy 

Pareil, le CD reste un support indispensable pour moi; et encore plus quand il s'agit d'un artiste qui compte pour moi (Mylène Farmer, Hélène ou autre...) ! Mon plus grand plaisir, avant de mettre le CD dans la chaîne, est de contempler les photos, lire les crédits, les remerciements de l'artiste, avoir les textes sous les yeux pendant l'écoute...
Et rien de plus détestable de perdre des MP3 quand l'ordinateur rend l'âme (ce qui m'est arrivé dernièrement Rolling Eyes ) !

Que de points en commun dis donc Razz Tout pareil

En plus, le format compressé du MP3 minimise la qualité sonore Neutral 

Alors quand j'ai pas besoin de l'ordi, je pense à la couche d'ozone: j'éteins l'ordi et j'allume mon système hifi

On est Bretons, ou on ne l'est pas  lol!
avatar
Sébastien-Mickaël
Très fan

Masculin Messages : 4300
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum