Un jour, une série !

Page 6 sur 17 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant

Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Mar 22 Mai 2012 - 19:18

Rick Hunter


Rick Hunter - Generique par roscoebeck

Rick Hunter ou Rick Hunter, inspecteur choc (Hunter) est une série télévisée américaine en un pilote de 90 minutes et 153 épisodes de 42 minutes, créée par Frank Lupo et diffusée entre le 18 septembre 1984 et le 26 avril 1991 sur le réseau NBC.

En France, la série a été diffusée à partir du 7 janvier 1988 sur TF1.

Cette série met en scène les enquêtes du sergent Rick Hunter et de sa coéquipière, Dee Dee McCall, tous deux agents d'une brigade spéciale de Los Angeles.

Saison 1 (1984-1985) Placé originellement dans une case horaire le vendredi soir en concurrence avec Dallas, la série a eu des difficultés pour trouver son public et a subi des critiques pour sa représentation de la violence qui était bien visible. Dans la première saison, les producteurs ont voulu créer une accroche en donnant au personnage principal une phrase fétiche qui était : "Ça marche pour moi". Cette réplique était utilisée 2 ou 3 fois par épisode et était même placée après le générique de début d'épisode. La musique de ce générique de début d'épisode était écrite par Mike Post et Pete Carpenter. Plusieurs épisodes du début de cette saison 1 commençaient par des chansons bien connues des 1960, 1970 et 1980 dans un style qui n'est pas sans rappeler la série Deux flics à Miami.

Au milieu de la première saison, avec des audiences ne montrant aucun signe d'amélioration, Stephen J. Cannell donna au chef de la chaîne Brandon Tartikoff une projection privée d'un épisode en deux parties ("La Reine de la neige") qui n'avait pas encore été diffusé et lui demanda de donner à la série une chance de trouver ses marques. Brandon Tartikoff aima l'épisode et mis la série en pause, le temps qu'une meilleure case horaire puisse être trouvée. Deux mois plus tard, Rick Hunter était de retour sur les écrans le samedi soir et l'audience commença doucement à augmenter. La première saison se termina avec une 79ème place à l'Échelle de Nielsen.

Saison 2 (1985-1986) Pour la seconde saison de Rick Hunter, Stephen J. Cannell amena son mentor, Roy Huggins, pour peaufiner la série. En tant que nouveau producteur exécutif, Roy Huggins baissa d'un cran la violence, rendit le personnage principal plus souple dans ses relations tendues avec ses supérieurs, lâcha une histoire secondaire concernant la famille de Rick Hunter reliée à la mafia, et joua sur la dynamique entre Rick Hunter et Dee Dee McCall. Alors que dans la saison 1, Hunter et McCall allait résoudre le plus souvent les enquêtes dans des bas-quartiers, Roy Huggins fit que les épisodes se déroulèrent dans des quartiers plus accueillant de Los Angeles. Encouragé, Fred Dryer et Stepfanie Kramer ont fréquemment improvisé au cours de cette seconde saison, et Hunter brisa le quatrième mur pour la première fois avec un commentaire adressé directement au téléspectateur à la fin de l'épisode en deux parties "La Belle et le Mort". Les téléspectateurs prirent en compte tous les changements apportés à la série, et la seconde saison termina à la 38ème place de l'Échelle de Nielsen. La série continua sur sa lancée pour devenir un pilier de la soirée du samedi soir de NBC.

À l'issue de la diffusion du téléfilm Retour en force considéré comme le pilote d'une éventuelle nouvelle série, une nouvelle saison fut produite au printemps 2003. Cependant, le succès ne fut pas au rendez-vous et seuls trois épisodes sur cinq furent diffusés[1].

Cette saison est pour le moment inédite dans les pays francophones.

Dans le pilote de la série, Le Sergent Hunter roule dans une Dodge Monaco de 1977, puis une Ford LTD de la même année. Dans la première saison, Rick Hunter utilise une Chevrolet Impala de 1972, une Chevrolet Nova de 1971, une Plymouth Satellite de 1974 ainsi qu'une chevrolet Capri Classic de 1979. Lors de la saison 2, Ricke Hunter conduira surtout des Dodge Monaco de 1977. Une multicolore, une jaune, une marron et une noire. de la troisième à la septième saison, Rick Hunter aura pour seule voiture, une Dodge Monaco verte de 1977. Enfin, dans les derniers épisodes, on le voit au volant d'une Ford LTD Crown Victoria de 1990.

Quand à sa collègue, McCall, on la verra au volant d'une Dodge Daytona Turbo Z, rouge et or, durant les 3 premières saisons. de la saison 3 à la saison 5, elle conduira une Dodge Daytona Shelby Z rouge vif. Puis dans la saison 6, nous la retrouvons avec une Dodge Dynasty dorée de 1990

ERIC
Très très fan

Messages : 9370

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Mar 22 Mai 2012 - 19:30

Je ne regardais pas trop Hooker. Very Happy

Par contre pour Rick Hunter, je le regardais toutes les semaines.
J'aimais bien McCall. Dommage qu'elle ne soit pas restée dans la série.
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84464
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par nell77 le Mar 22 Mai 2012 - 20:43

là encore je connais le nom

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Fan en or

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par FandeDo25 le Mar 22 Mai 2012 - 22:59

Hooker et Rick Hunter, deux séries que j'ai beaucoup aimée regarder.

_________________
N°1 toujours

http://www.youtube.com/user/FandeDo25?feature=mhee
avatar
FandeDo25
Très très fan

Féminin Messages : 7542
Age : 36

http://www.dobibliogeek.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Jeu 24 Mai 2012 - 14:33

L'homme qui tombe a pic


Série TV - l'Homme qui tombe a pic par gotti57

L'Homme qui tombe à pic ou Le Cascadeur (Québec) (The Fall Guy) est une série télévisée américaine en un pilote de 90 minutes et 111 épisodes de 50 minutes, créée par Glen A. Larson et diffusée entre le 4 novembre 1981 et le 2 mai 1986 sur le réseau ABC. En France, la série a été diffusée à partir du 19 septembre 1982 sur Antenne 2 ainsi qu'en 2008 et 2009 sur Direct 8.
Colt Seavers, un cascadeur d'Hollywood, joue le chasseur de primes lorsque le cinéma ne lui fournit pas suffisamment de travail.
Son amie Suspens, lui demande sans cesse de retrouver des personnes libérées sous caution et en fuite, afin de les arrêter pour qu'elles soient jugées. Son cousin Howard et la belle Jody, aussi cascadeurs tous les deux, l'aident à retrouver les fugitifs. Colt Seavers peut également compter sur son étonnant pick-up GMC même si celui-ci subit de nombreux dégâts lors des poursuites.
La chanson de la série était interprétée par Lee Majors lui-même, et rencontra un certain succès dans les années 1980.
En France, la série a d'abord bénéficié du générique original, puis d'un générique en version française interprété par Haim Saban
Au départ, la série devait être jouée par l'acteur Burt Reynolds mais pour des raisons inconnues, c'est Lee Majors qui eut le rôle.
Il y eut plusieurs pick-up utilisés par Colt Seavers, un GMC Sierra Classic & un GMC Sierra Grande, ils changeaient de millésime à chaque saison, mais peu de gens s'en apercevaient car les modifications annuelles sur ces modèles étaient alors généralement assez minimes.
En 1983, Lou Ferrigno fait une apparition dans son propre rôle mais sous l'apparence de l'incroyable Hulk.
Lee Majors est apparu dans une publicité pour une voiture tout terrain, la Honda CR-V en 2007[2].Dans cette publicité, Lee Majors apparait avec blouson et casquette tel qu'il était souvent vêtu dans la série dont elle s'inspire librement allant même jusqu'à y reproduire le thème musical et certains plans (Panneau d'autoroute) sensiblement identiques au générique. Dans cette publicité, Colt Seavers est sollicité pour sauter à partir d'un tremplin-camion présent par hasard sur sa route, par dessus un train ou s'accrocher à un hélicoptère, il refuse le tout d'un air blasé mais fini par un dérapage en arrivant à sa destination.

avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9370
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par nell77 le Jeu 24 Mai 2012 - 21:42

ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!! Pete Silvers!!!!!! j'adorais ce truc là quand j'étais môme!!!!! je me souviens du générique mais c'est tout....pourtant je ne ratais que très rarement les diffusions!!!!

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Fan en or

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Dim 27 Mai 2012 - 15:50

L'Agence tout risque


Générique Agence Tous Risques par SamFisher037

L'Agence tous risques (en anglais, The A-Team) est une série télévisée américaine en 98 épisodes de 45 minutes, créée par Frank Lupo et Stephen J. Cannell et diffusée entre le 23 janvier 1983 et le 8 mars 1987 sur le réseau NBC. En France, la série a été diffusée à partir du 1er juillet 1984 sur TF1 et rediffusée en juillet 2002 sur M6. En 2009 et 2011 sur 13ème rue, 2010,2011 et 2012 sur TMC.
Pendant la guerre du Viêt Nam, le chef hiérarchique de l'Agence tout risque, le général Morrison, leur a donné l'ordre de voler la banque de Hanoï afin de précipiter la fin de la guerre. La mission est un succès, mais quatre jours après la fin de la guerre, ils retrouvent le général assassiné par les Viet Cong, le quartier général étant entièrement brûlé. Par conséquent, aucune preuve indiquant que l'Agence tous risques agissait sur ordre n'existe. Les membres passent alors devant une cour de justice militaire, celle-ci les condamnant à la prison. Incarcérés aux États-Unis, ils s'évadent rapidement et mènent désormais une vie de mercenaires au service "de la veuve et de l'orphelin", combattant les injustices locales.
Le fourgon GMC Vandura qui sert de véhicule aux membres de l'Agence tous risques« Il y a dix ans (en 1972), une unité de commando d'élite stationnée au Viêt Nam fut envoyée en prison par un tribunal militaire, pour un crime qu'ils n'avaient pas commis. Ces hommes s'évadèrent rapidement de leur prison militaire de haute sécurité, se réfugiant dans les bas-fonds de Los Angeles. Aujourd'hui, encore recherchés par le gouvernement, ils fuient encore et toujours devant leurs poursuivants et survivent comme des mercenaires. Si vous avez un problème, si vous êtes seul, si personne ne peut vous aider, si vous êtes acculé, si la justice ne peut plus rien pour vous, il vous reste un recours, un seul : l'Agence tous risques. »
Plus tard, au cours de la saison 2, l'accroche fut modifiée : « Accusés d'un vol qu'ils n'ont pas commis, n'ayant aucun moyen d'en faire la preuve, ils fuient sans cesse devant leurs poursuivants. Pour subsister, ils emploient leurs compétences. Si la loi ne peut plus rien pour vous, il vous reste un recours, un seul : l'Agence tous risques. »

Les 4 personnages principaux sont Hannibal, Futé, Looping et Barracuda

Colonel John « Hannibal » Smith Son surnom est en référence au général carthaginois. Amateur de déguisements et cerveau de l'équipe, il a généralement toujours un cigare à portée de main, et des gants en cuir noir. Il est souvent déguisé et a comme paroles préférées : « J'adore qu'un plan se déroule sans accroc ! » (« I love it when a plan comes together. » en VO) et son fameux « Allez ! Roule Barracuda ». C'est un tacticien hors pair (bien que ses plans ne se déroulent généralement pas comme prévu) et il a toujours un plan pour sortir l'Agence de toutes les situations, même les plus difficiles, choses qu'il aime. C'est pour cela qu'il accepte chaque nouvelle mission comme un nouveau défi. En dehors de son rôle dans l'équipe, il travaille en tant qu'acteur, jouant des monstres dans des films d'horreur à faible budget. Bien que l'Agence tous risques soit formée de quatre membres partageant le même sort, la hiérarchie militaire reste marquée entre eux. Hannibal s'impose tout naturellement comme le chef d'orchestre de leurs opérations. Il est ainsi le seul à écouter Looping, considéré comme fou ou crétin par les deux autres membres du groupe, qui ne font que l'entendre. De même, Hannibal est le seul à avoir une autorité naturelle sur Barracuda, parvenant à s'interposer en cas de dissensions avec Looping. Dans l'épisode pilote, Hannibal joue le rôle de Monsieur Lee, un commerçant asiatique sourd tenancier d'une laverie automatique, qui use souvent de proverbes chinois ; il est le contact imposé pour engager l'Agence. Monsieur Lee n'apparait que lors de cet unique épisode de la série, il n'est plus que mentionné dans le reste de la série mais apparait dans le montage vidéo de certains génériques des premières saisons.
Lieutenant Templeton « Futé » Peck. Futé est un baratineur hors pair et le logisticien de l’équipe. Suave, ayant énormément de succès auprès des femmes, « Futé » est capable d'obtenir n'importe quel objet ou renseignement dont l'équipe a besoin de façon très rapide utilisant généralement des déguisements les plus divers. Bien que Futé ait un grade militaire moins important que Looping, il opère en tant que second après Hannibal. Il est responsable de l'approvisionnement, de l'équipement et du rassemblement de toutes les informations intéressantes en utilisant de nombreuses astuces. Grâce à son talent, il arrive à avoir un niveau de vie élevé, habitant des appartements luxueux, et conduisant une Chevrolet Corvette blanche (avec une raie rouge comme celle de la camionnette GMC Vandura noire de Barracuda) à partir de la deuxième saison. Il est également un expert dans l'ouverture de serrures et de coffres-forts. N'aimant pas beaucoup le combat à mains nues, il se plaint souvent des bagarres qui arrivent inévitablement entre l'Agence et les malfaiteurs. Dans l'équipe, il est responsable de l'argent et du calcul des dégâts occasionnés par les malfaiteurs. C'est un orphelin, et il fut amoureux lorsqu'il était à l'université d'une femme qui devint nonne. Au cours de la saison 4, on apprend que Templeton Peck n'est pas son vrai prénom, et dans la saison 5 est révélé que le nom de son père est A.J. Bancroft et qu'il se prénomme Richard. Il a une demi-sœur, Ellen. Ses nombreux alias varient : Richard Bancroft (son véritable nom), Ricky Ticky, Alvin Brennar, Al Brennan, Al Peck, Holmes Morrison, Morrison Holmes, Templeton Peck.
Capitaine H. M. « Looping » Murdock. Donné comme orphelin de mère depuis l'âge de huit ans dans l'épisode pilote, son véritable prénom (Henry) n'est mentionné qu'une fois dans la série, dans l'épisode pilote par John Smith au téléphone « Puis-je parler à M. Henry M Murdock s'il vous plait ? ». Capable de piloter tout ce qui peut voler, il est le seul membre de l'équipe non recherché par la police militaire car officiellement interné dans un hôpital militaire pour anciens combattants. Bien qu'il ait été le pilote lors du vol de la banque de Hanoï, il ne faisait pas officiellement partie de l'agence et n'a donc jamais été traqué par la police militaire. Il s'échappe cependant régulièrement de l'hôpital psychiatrique afin de pouvoir rejoindre l'Agence. Les symptômes de sa folie changent d'épisode en épisode, mais collent souvent avec le thème principal de l'épisode. Il s'identifie à des personnages fictifs, a des hallucinations, et croit en l'intelligence des objets inanimés (ex : une plante, une chaussette qui lui sert de marionnette...). Il se réfère souvent à son chien invisible « Billy ». Looping et Barracuda ont le même groupe sanguin (AB négatif), ce qui permet à Barracuda lors d'un épisode de se faire transfuser avec le sang de Looping. Dans un épisode de la troisième saison, Barracuda indique que Murdock est devenu fou après que son avion s'est écrasé. Looping a une grande culture et parle plusieurs langues dont le chinois, l'espagnol, l'italien, le vietnamien... Il est capable d'imiter les voix d'individus célèbres. Il accompagne souvent « Futé » pour récupérer du matériel ou des informations. En VO, son surnom est « H. M. », et est censé signifier « Howling Mad », qui pourrait être traduit par « Frappadingue ». Looping mentionne lors d'un épisode où il tombe sous le charme du docteur (vétérinaire) Kelly Stevens, qu'il n'est pas fou, qu'il simule juste car il se sent bien à l'hôpital militaire. Il devient fou quand on lui parle d'ammoniaque.
Sergent Bosco B.A. Barracus « Barracuda ». Ancien sergent de la Police Militaire, il est capable de réparer tout ce qui relève du domaine de la mécanique et a des fabuleux talents de pilote. Connu, dans la bande, pour son goût de la bagarre, c'est en réalité un dur au cœur tendre. Il ne boit jamais d'alcool, mais privilégie le lait. Il prétend détester Looping, mais en réalité, il montrera dans plusieurs épisodes qu'il tient beaucoup à lui, comme au reste de la bande. Barracuda souffre d'un incurable mal de l'air et sa phobie des transports aériens est doublée lorsque c'est Looping qui est aux commandes de l'appareil qui doit transporter l'Agence. Du coup, pour lui faire prendre l'air, l'équipe doit ruser pour l'endormir en droguant sa nourriture ou en l'assommant. Il ne supporte pas que quiconque (surtout Looping) touche à sa camionnette. Ne tolérant pas l'injustice, il se dépense sans compter pour les enfants défavorisés (ce qu'il a été dans sa jeunesse) en les entrainant dans des clubs de sport et des ateliers de travail manuel. Sa mère le surnomme « douceur », ce qui suscite la moquerie de ses compagnons, surtout Looping.

Le début de l'épisode correspond à la prise de contact entre un client qui est terrorisé par une association de malfaiteurs ou un potentat local. La manière classique de cette rencontre est que le client entre en contact alors qu'Hannibal Smith est déguisé, afin de vérifier que le client n'est pas en réalité à la solde des militaires. Dans d'autres cas, l'Agence est en train de rouler et tombe sur quelqu'un qui a besoin d'aide. La plupart du temps, les honoraires pour l'intervention de l'Agence ne sont soit pas demandés, soit pas perçus ou sont récupérés d'une autre manière (en prélevant sur l'argent des malfaiteurs par exemple).
Généralement, Looping n'est pas présent dans l'équipe car il est interné dans un hôpital psychiatrique, et l'Agence utilise en général Futé pour aller le récupérer grâce à divers stratagèmes. Ou alors il s'évade de lui-même pour aller rejoindre l'Agence. Dans beaucoup d'épisodes, il aime avoir un objet ou un animal qui ne le quitte pas jusqu'à la fin, tel qu'un cafard, un homard, une chaussette, avec lequel il agace généralement Barracuda avec ses facéties.
Ensuite, l'Agence qui doit se rendre sur le lieu des crimes et délits des malfaiteurs emprunte parfois l'avion, ce que Barracuda déteste particulièrement auquel cas ils doivent l'endormir. Une fois sur les lieux, il y a souvent une annonce d'Hannibal aux malfaiteurs indiquant qu'ils doivent désormais compter avec eux. Cela produit en général une bagarre sans armes que l'Agence gagne facilement, tout en laissant curieusement leurs ennemis s'échapper. Peut-être dans l'espoir que ces derniers, impressionnés par les membres de l'Agence, abandonnent leurs entreprises malhonnêtes et s'en aillent.
Les méchants reviennent et au lieu de tuer les membres de l'Agence, les laissent (souvent, sans même les ligoter et/ou les bâillonner) dans une grange, un garage ou un entrepôt, voire une mine. Privés de leurs armes, ils ont néanmoins à leur disposition du matériel tel que de l'acétylène, de la poudre, des tôles et des tubes d'acier permettant à Barracuda de bricoler des armes ou de refaire fonctionner un engin (voiture, tracteur...) ce qui leur permet de s'échapper, et d'arriver à arrêter les malfaiteurs. Dans d'autres cas, Looping arrive à prendre le contrôle d'un hélicoptère, souvent sous le nez de son propriétaire, ce qui permet de constituer un appui aérien non négligeable. L'arrestation finale des méchants se fait parfois par un combat à mains nues, qui oppose toujours les méchants à l'agence en respectant la hiérarchie (Hannibal contre le chef de l'équipe, Barracuda contre le noir ou le plus costaud des méchants), ou alors au terme d'une des innombrables poursuites homériques de la série, qui permettent à chaque fois d'admirer les talents de pilote de Barracuda au volant de sa camionnette ou d'un bolide étrange bricolé par l'agence. Ils doivent souvent partir rapidement après l'arrestation des méchants pour échapper aux colonels Lynch ou Decker.
Dans tous les cas, il n'y a en général, même avec l'utilisation d'armes de guerres mortelles, pas de personnes qui soient tuées, voire sérieusement blessées. La plupart du temps, les ennemis sont sonnés, ou très légèrement blessés (une douleur à un membre ou à la tête). Il n'y a eu, en tout et pour tout, que deux morts dans toute la série. Cette série est devenue pour cette raison un genre à part entière dans la télévision, puisque c'est la première série violente à avoir été diffusé aux heures de grande écoute aux États-Unis justement en raison de l'absence, ou presque, de morts. À ce titre, la série apparaît quelquefois peu crédible, notamment dans l'épisode Tirez sur le Cheik, où l'hélicoptère des méchants s'écrase contre une falaise et que leurs occupants en ressortent indemnes.
L'avant-dernière saison perdant en popularité, le format de la série a été changé pour la dernière saison (1986-1987). Après avoir échappé pendant des années aux militaires, l'Agence tous risques est finalement arrêtée. On leur donne le choix entre retourner en prison et être exécutés, ou être affectés à une agence gouvernementale dirigée par le général Hunt Stockwell qui réalise des missions secrètes. Ils choisissent de travailler avec Stockwell.
La série s'inscrit dans un contexte particulier aux États-Unis, qui voit apparaître divers avatars de vétérans de la guerre du Viêt Nam, comme le détective privé Thomas Magnum ou le sergent T.J. Hooker. Rapatriés après la fin officielle de la guerre, en 1975, de très nombreux vétérans américains ont éprouvé de grandes difficultés à se réintégrer dans une société qui ne les reconnaissait plus. D'une part, les traumatismes physiques et psychologiques des soldats les rendaient extrêmement fragiles, d'autre part, à la frustration patriotique de la population s'est ajouté le rejet de soldats dont l'opinion publique découvrit brusquement les techniques de combat. En effet, si l'Amérique moyenne soutenait la guerre au début des années 1960, dans un contexte de guerre froide, il en allait tout autrement quinze ans plus tard. Les milliers de morts et de blessés dans les camps américains ne trouvaient plus aucun sens dans l'opinion publique, tandis que de nombreux journalistes révélaient la nature des combats, opposant des soldats lourdement armés à des combattants mêlés à la population. Des photos d'enfants brûlés au napalm ont tôt fait de retourner le peuple américain contre une guerre jugée mal préparée, idéologiquement discutée et grande consommatrice d'hommes et d'argent public.
Dans ce contexte d'après-guerre, la société américaine rejette les vétérans du Viêt Nam, une attitude illustrée notamment par la chanson Born in the USA de Bruce Springsteen, le film Rambo ou plus tard le film Né un 4 juillet avec Tom Cruise. L'Agence tous risques en est une autre illustration, puisque des soldats ayant agi sur ordre de la hiérarchie se retrouvent face à la justice de leur pays, pour un délit qu'ils n'ont commis que dans le cadre de leur fonction. Evadés, ils seront pourchassés pour ce délit, ne parvenant pas à faire reconnaître par le Département de la défense le contexte dans lequel les faits reprochés ont été commis.
Par ailleurs, d'un point de vue plus strictement formel, la série marque une évolution (ou du moins y participe) dans la structure des personnages. Autrefois seul, tel un Colombo ou une Arabesque, le héros se multiplie, ici par quatre, offrant plus de possibilités d'identification au spectateur. Chaque personnage est nettement marqué dans ses singularités, l'ensemble formant une équipe hétérogène mais néanmoins soudée, où tous les grands types de caractères se reconnaîtront. Cette formule d'écriture des séries coexistera néanmoins avec d'autres personnages isolés, tels Magnum ou Mac Gyver, mais elle continuera de se développer pour atteindre un casting étendu dans des séries comparable à 21 Jump Street, Beverly Hills 90210 ou Urgences. Dans ces derniers exemples, on voit apparaître une nébuleuse de personnages, chacun développant une histoire parallèle ou imbriquée avec celle des autres protagonistes. De multiples spectateurs peuvent désormais s'identifier à un personnage en particulier, peu importe leur race, sexe, religion ou orientation sexuelle dans certains cas. Enfin, pour les séries plus récentes, une telle évolution correspond peut-être aussi aux plans de carrière des acteurs, qui profitent des séries pour développer une carrière au cinéma (tels Johnny Depp) ou pas (Jason Priestley). Dans une telle perspective, les producteurs de la série ne peuvent se permettre d'interrompre une saison à cause du départ du rôle-titre. La multiplication des héros offre une solution à ce problème, puisqu'une série peut se passer d'un personnage dont l'histoire dira qu'il est parti à l'étranger, décédé ou quoi que ce soit qui explique son absence au générique.
La camionnette de Barracuda appartenait en réalité à Stephen J. Cannell, qui, tout comme Barracuda, n'aimait pas que qui que ce soit, même les acteurs de la série, touche à sa camionnette. Les séquences montrant l'intérieur du véhicule ont donc été tournées dans un décor de studio et le producteur a catégoriquement refusé de prêter son van à l'équipe du film sorti en 2010, ce qui a obligé les accessoiristes du film à hâtivement déguiser un autre GMC Vandura qui, néanmoins, est très peu longtemps utilisé dans le film. L'habillage du véhicule de la série a été créé par George Barris, célèbre accessoiriste d'Hollywood, qui s'est également occupé de la Ford Gran Torino de Starsky et Hutch, de la Dodge Charger de Shérif, fais-moi peur, de la Batmobile de la série Batman des années 1960, du 4x4 de L'homme qui tombe à pic, de Kitt dans la dernière saison de K2000 (lorsque la voiture est hérissée d'appendices divers) et de la DeLorean de Retour vers le futur.
De manière tellement récurrente qu'il convient de le souligner, on peut reconnaître, dans la version française, la voix de la doublure d'Amy dans de très nombreux épisodes alors que la journaliste est absente de l'épisode. Ainsi, par exemple, on peut entendre cette voix pour doubler une infirmière dans l'hôpital où est enfermé Looping, une auto-stoppeuse qui fait succomber Futé, une secrétaire d'un marchand de voitures véreux, la serveuse d'un restaurant qui les recrute dans Nouvelle cuisine ou bien encore la chef des pompiers (la célèbre co-équipière Stepfanie Kramer de Rick Hunter) dans l'épisode Au feu !, etc.
La notion de temps est étrange au cours de la série. En effet, dans plusieurs épisodes, on peut s'apercevoir que l'action commence vraiment de bonne heure le matin (bien avant 7 heures par exemple) ou encore qu'en une demi-heure (temps indiqué par Futé) l'équipe a réussi à transformer un bus ordinaire en un bus de transport de prisonniers avec soudures, blindage et peinture.
Selon le producteur Stephen J. Cannell, la série s'est arrêtée au bout de cinq ans parce qu'elle devenait de plus en plus chère à produire. Qui plus est, les acteurs étaient de plus en plus démotivés, George Peppard, Dirk Benedict, et Mr. T en tête (ce dernier avait d'ailleurs sa propre série, de 1988 à 1990). Qui plus est, George Peppard tyrannisait ses partenaires et la production de la série par ses innombrables caprices.

avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9370
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par nell77 le Mar 29 Mai 2012 - 14:11

ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh l'agence tout risque!!!!
j'adorais!!!!

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Fan en or

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par imala le Mar 29 Mai 2012 - 14:15

L'agence tous risques avec Mister T, très bonne série
avatar
imala
Très bavard

Féminin Messages : 1921
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Mar 29 Mai 2012 - 14:42

Je la regardais à l'époque. Very Happy
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84464
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par melodie le Mer 30 Mai 2012 - 17:07

merci pour ces séries cultes aujourd'hui

melodie
Fan en or

Féminin Messages : 67557
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Dim 3 Juin 2012 - 8:35

Punky Brewster


Punky Brewster générique de la série TV par odilederey


Punky Brewster est une série télévisée américaine en 88 épisodes de 25 minutes, créée par Liz Sage et Rick Hawkins et diffusée entre le 16 septembre 1984 et le 9 mars 1986 sur le réseau NBC et entre le 30 octobre 1987 et le 27 mai 1988 en syndication.

En France, la série a été diffusée à partir du 23 décembre 1985 sur TF1.

Punky Brewster est une orpheline amusante et débrouillarde, abandonnée par ses parents à l'âge de sept ans, puis adoptée par un vieux photographe vivant à Chicago, Henry Warnimont.

Le père de Punky avait abandonné sa famille. Peu de temps après, Punky fut abandonnée par sa mère qui la déposa dans un supermarché de Chicago et disparut. Punky resta seule, avec pour seul compagnon son paisible chien, Bandit, puis elle découvrit un appartement vacant dans un immeuble.

L'immeuble était géré par le photographe Henry Warnimont (George Gaynes), un vieux garçon (en réalité veuf un an après son mariage). Punky devient rapidement ami avec Cherie Johnson (Cherie Johnson), une jeune fille qui vit quelques étages au-dessus dans l'immeuble d'Henry, avec sa grand-mère Betty Johnson (Susie Garrett). Dès qu'Henry découvre Punky dans l'appartement adjacent vide, il écoute son histoire. La relation entre les deux se développe, et Henry adopte Punky.

Les meilleurs amis de Punky sont Cherie, Allen, Margaux et son chien Bandit.

Un des épisodes les plus mémorables est celui qui parla de la catastrophe de la navette spatiale en 1986. Lorsque Punky entend parler des morts, son rêve de devenir astronaute se brise. Mais à la fin, sa maîtresse d'école et Henry, ainsi que la Guest Star Buzz Aldrin, lui parlent longuement et l'encouragent à suivre ses rêves.

Punky Brewster porte toujours des chaussures différentes à chaque pied et un bandana noué sur sa jambe.

Il existe une vraie Punky Brewster, bien que sa vie n'ait pas véritablement de rapports avec celle de la petite fille de la série. Les avocats de NBC avaient donc entrepris de la retrouver et elle reçut des royalties pour l'utilisation de son nom. Elle apparut même en guest-star en interprétant un des professeurs de Punky.

avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9370
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Dim 3 Juin 2012 - 9:39

Je regardais cette série à l'époque. Je l'aimais bien. Very Happy
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84464
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Mar 5 Juin 2012 - 19:19

Beverly Hills 90210

[url]
Générique BEVERLY HILLS 90210 SAISON 2 [HD] par ABsolumentDOROTHEE[/url]

Beverly Hills 90210 (souvent abrégé Beverly Hills) est un feuilleton télévisé américain en 294 épisodes de 44 minutes, créé par Darren Star et diffusé entre le 4 octobre 1990 et le 17 mai 2000 sur le réseau FOX.

En Belgique le feuilleton a été diffusé pour la première fois en 1992 sur La Une. En France le feuilleton a été diffusée de 1993 à 2001 sur TF1. Au Québec, la série arrive à partir de septembre 1994 sur le réseau TVA. La série a été rediffusée sur TF6, RTL9, Série Club, TV Breizh puis sur Direct 8.

Brandon et Brenda Walsh viennent de quitter leur Minnessota natal pour emménager dans un luxueux quartier résidentiel de Los Angeles, le célèbre quartier Beverly Hills. Les premiers jours sont difficiles au lycée, où il faut réussir à s'implanter et à attirer la sympathie des lycéens. Brenda fait la connaissance de Kelly et Donna, qui vont devenir ses meilleures amies, tandis que Brandon devient l'ami de Dylan, Steve et Andrea. La joyeuse bande va connaître au fil des épisodes les joies et les peines des adolescents et, au fil des 10 saisons, nous allons les voir grandir, mûrir, et enfin devenir des adultes...

Les Épisodes de l'émission ont été à l'origine axée sur les enjeux jusqu'à ce que les producteurs ont décidé qu'il devrait devenir un feuilleton adolescent.
90210 est l'un des codes postaux de Beverly Hills. La série, qui débarque sur les écrans de la FOX en 1990, fait un très bon démarrage et devient très vite très populaire. Mais avec les années et les départs de nombreux membres du casting, comme Shannen Doherty (renvoyée de la série par la production car elle ne s'entendait pas avec les autres comédiens et arrivait régulièrement en retard) ou Gabrielle Carteris, la série s'essouffle. À partir de la neuvième saison, les audiences s'effritent sérieusement.
Lors de la dixième saison, la FOX annonce que celle-ci est la dernière, et lors du dernier épisode, des anciens membres du casting reviennent pour le mariage de Donna et David. Le dernier épisode attirera d'ailleurs 25 M de spectateurs américains nostalgiques, un score qui n'était plus atteint depuis longtemps.
La maison de la famille Walsh, dont l'adresse dans la série est 933, Hikkcrest Drive à Beverly Hills, est en fait située 1675E, Altadena Drive à Altadena[1].
West Beverly Hills High, le lycée de Beverly Hills, est en fait Torrance High, à Torrance (Californie)[2]. Torrance High a également été utilisé pour les décors du lycée de Sunnydale dans la série Buffy contre les vampires.
La franchise Beverly Hills[modifier]Le 13 mai 2008, le réseau américain The CW annonce la réalisation d'une série dérivée de Beverly Hills 90210 reprenant les mêmes thèmes que la série originale en voyant des parents et leurs enfants s'installer à Beverly Hills.Avant de se nommer 90210 Beverly Hills : Nouvelle Génération,la chaîne avait penser à Beverly Hills II et Meet the Mills.Très attendu, le lancement de 90210 Beverly Hills : Nouvelle Génération a fait un carton sur la petite chaîne CW avec 4.9 millions de téléspectateurs. La série marque le retour des légendaires Kelly Taylor et Brenda Walsh en offrant à la chaîne une audience de lancement historique !

La série a donné naissance à quatre série dérivée et spin off :

Melrose Place,diffusée entre le 8 juillet 1992 et le 24 mai 1999 voit l'acteur Grant Show interprétant Jake Hanson le petit-ami de Kelly et l'ami de Dylan apparaitre dans quelque épisodes de la fin de la seconde saison de Beverly Hills . Jennie Garth, Tori Spelling, Brian Austin Green et Ian Ziering on fait des apparitions avec leurs rôles de Beverly Hills dans les premiers épisodes de Melrose Place .
Models Inc,diffusé entre le 29 juin 1994 et le 6 mars 1995 est une série suivant les mannequins d'une agence dirigée par Hillary Michaels,mère de Amanda Woodward de Melrose Place.Hillary et le personnage Sarah Owens sont d'ailleurs apparu dans quelques épisodes de la série MP afin de s'installer dans le spin-off Models Inc...
Grant Show apparaît également dans la série.

90210 Beverly Hills : Nouvelle Génération ,diffusé depuis le 2 septembre 2008 qui voit arrivée à Beverly Hills une famille avec deux enfants.Jennie Garth, Shannen Doherty, Joe E. Tata, Tori Spelling et Ann Gillespie ont fait leur retour dans la série dérivée 90210 Beverly Hills : Nouvelle Génération.Leurs personnages font allusion, au court de la première saison à Brandon, Jim, Mel, Dylan ou encore David.
Melrose Place : Nouvelle Génération diffusée du 8 septembre 2009 au 13 avril 2010 suivant un groupes de jeunes personnes habitant dans la résidence aux 4616 Melrose Place à Los Angeles.La série commence part la découverte du corps de Sydney Andrews (censé être décédé dans la série originale) dans la piscine de la résidence. Thomas Calabro,Heather Locklear,Daphne Zuniga,Laura Leighton et Josie Bissett reprennent leurs rôles.
avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9370
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par FandeDo25 le Mar 5 Juin 2012 - 22:49

Une autres de mes séries préférées. J'ai toujours adoré et encore maintenant je ne peux pas m'empêcher de revoir les épisodes quand la série est rediffusée. J'ai vue tous les épisodes I love you
Merci Eric Wink

_________________
N°1 toujours

http://www.youtube.com/user/FandeDo25?feature=mhee
avatar
FandeDo25
Très très fan

Féminin Messages : 7542
Age : 36

http://www.dobibliogeek.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par Tintin le Mar 5 Juin 2012 - 23:11

Kelly! Brenda!
Que de souvenirs!! Laughing Very Happy

J'ai quasi tout vu sauf les derniers épisodes à vrai dire, j'm'en rends compte maintenant...

_________________
avatar
Tintin
Modérateur

Masculin Messages : 23010
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Mar 5 Juin 2012 - 23:52

J'adore cette série. Very Happy

J'ai les 4 premières saisons en DVD.
J'espère qu'on aura la suite un jour.

J'ai loupé quelques épisodes.

Quand TF1 avait diffusé la dernière saison, je l'avais regardée.
Et le jour où ils ont diffusé les 2 derniers épisodes, j'ai oublié de programmer mon magnétoscope. Les boules. Shocked
Ce qui fait que je ne les ai pas vus.

J'espère pouvoir les voir un jour.
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84464
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par Tintin le Mer 6 Juin 2012 - 7:45

Si j'ai tout suivi la suite ne sortira jamais en dvd pour des problèmes de droits. Apparemment les acteurs étaient pas au courant que les dvd sortaient et n'ont pas touché de thune sur les 4 premières saisons.. mou

Une histoire dans le genre... Neutral

_________________
avatar
Tintin
Modérateur

Masculin Messages : 23010
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Mer 6 Juin 2012 - 9:40

Ah bon ? Pourtant les autres saisons sont sorties en DVD aux USA.
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84464
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par nell77 le Mer 6 Juin 2012 - 20:28

Punky Brewster j'adoraiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis!!!!!

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Fan en or

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par melodie le Mer 6 Juin 2012 - 20:56

punky brewster c'était super

melodie
Fan en or

Féminin Messages : 67557
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par Tintin le Jeu 7 Juin 2012 - 7:39

sandrac1 a écrit:Ah bon ? Pourtant les autres saisons sont sorties en DVD aux USA.
Ah bon?! Ah ben encore une fois c'est la France qui chie dans la colle alors... mou

_________________
avatar
Tintin
Modérateur

Masculin Messages : 23010
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Jeu 7 Juin 2012 - 9:32

Oui.

Ils ont fait le même coup que Dallas. Toutes les saisons sont sorties aux USA.

Pour Beverly Hills, c'est pareil, toutes les saisons sont sorties.

Je viens même de voir qu'ils ont sortis un coffret regroupant toutes les saisons.
http://cgi.ebay.fr/Beverly-Hills-90210-Complete-Series-Season-1-10-NEW-DVD-/260682650730?pt=US_DVD_HD_DVD_Blu_ray&hash=item3cb1e5946a#ht_1261wt_1139
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84464
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Jeu 7 Juin 2012 - 19:02

Papa poule



Papa Poule ou Les Aventures de Papa Poule est une série télévisée française en 13 épisodes de 55 minutes, réalisée par Roger Kahane, avec scénario, adaption et dialogues par Daniel Goldenberg, diffusée entre le 17 octobre 1980 et le 15 octobre 1982 sur Antenne 2.

À la quarantaine, Bernard Chalette, dessinateur dans la publicité, se retrouve seul à élever ses quatre enfants issus de deux mariages différents...

Sady Rebbot : Bernard « Papa Poule » Chalette
Corinne Hugnin : Julienne
Geoffroy Ville : Paul
Raphaëlle Schacher : Claire
Suzanne Legrand : Eva
Juliette Mills : Charlotte
Madeleine Barbulée : La grand-mère
Amandine Rajau : Eva saison 2

Épisodes
Première saison (1980)
Comment on devient Papa Poule
Une sacrée journée du Papa Poule
De la difficulté d'être Papa Poule
La Fiancée du Papa Poule
Ça fait une Belle jambe au Papa Poule
La BD du Papa Poule

Deuxième saison (1982)
Les Vacances de Papa Poule et Compagnie
Papa Poule et Sherlock Holmes
Les Femmes de Papa Poule
Le Séminaire de Papa Poule
Papa Poule moins un
La Dernière Fiancée de Papa Poule
avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9370
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par nell77 le Jeu 7 Juin 2012 - 20:39

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah PApa Poule.....
voilà une série que j'adorais....et que je détestais à la fois....pas la série en fait....Mais juste que, lorsqu'elle était diffusée, ça voulait dire: le WE se finit et l'école menace de revenir mou

pour la série en elle-même je ne me souviens pas de grand chose....mais je sais que j'aimais vraiment beaucoup....

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Fan en or

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Jeu 7 Juin 2012 - 21:14

Je regardais cette série à l'époque. Je n'en ai plus trop souvenir aujourd'hui.
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84464
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 17 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum