Un jour, une série !

Page 5 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant

Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Dim 13 Mai 2012 - 18:04

Zora la rousse


Generique : Zora la rousse par tartenpion333


Zora la rousse (Die Rote Zora und Ihre Bande) est une série télévisée d'aventure germano-helvético-yougoslave en treize épisodes de vingt-six minutes, créée en 1978, réalisée par Fritz Umgelter, sur le scénario de Fritz Umgelter et Peter Kölsch d'après le roman éponyme de Kurt Held.

En France, la série a été diffusée à partir du 9 janvier 1981 au 27 mars 1981 sur Antenne 2 dans l'émission Récré A2
Sa mère étant morte et son père parfois introuvable, le jeune Branko se retrouve seul. Alors qu'affamé, il attrape un poisson tombé par terre au marché, il est injustement accusé de vol. Directement conduit à la prison, il est libéré par une certaine Zora la rousse…

Cette série destinée à la jeunesse met en scène, sur les côtes de l'Adriatique, à Senj, en Croatie, les aventures d'une bande de jeunes adolescents en rupture de ban. Branko, un jeune orphelin, entre dans la bande de vagabonds que sont les Uscoques, autrefois chevaliers maîtres de cette portion de l'Adriatique dont les enfants ont adopté le nom. Ils ont d'ailleurs élu domicile dans un vieux château qui appartenait aux chevaliers.

Zora est leur chef. C’est évidemment la couleur de ses cheveux qui lui a donné son surnom : Zora la Rousse. Zora vient d’Albanie. Elle a quitté son pays quatre ans plus tôt pour fuir la vendetta qui a touché sa famille. Durant une chasse, son père a tué par accident un membre d’une autre famille, laquelle a décidé de se venger en assassinant tous les hommes de la sienne. Son oncle, son père et ses grands frères ont été tués. Sa mère et elle ont passé la frontière pour protéger le petit frère. La mère de Zora est morte de la même maladie que celle de Branko, son petit frère qui n’a survécu au décès de sa mère que quelques semaines.

Zora n’a pas voulu rester à l’orphelinat, elle aime trop la liberté pour ça.

Si elle est la chef des Uscoques, c’est parce qu’elle est la plus forte.

Tout au long du feuilleton, on suit les aventures de la bande. Au quotidien, leur problème majeur est de se nourrir. Ils en sont souvent réduits à voler pour manger et ont mauvaise réputation à cause de cela (telle la mésaventure de Branko au marché). Mais on assiste aussi à leur descente aux enfers. Au vol, s’ajoute quelques menus faits qui vont précipiter leur perte. Optant pour la fuite, ils décident ensuite de revenir à Senj reconquérir leur château. L'amitié que leur porte le vieux pêcheur Gorian mettra en lumière leurs qualités de cœur et de courage quand ils lui viendront en aide pour contrer les manigances d'une puissante société de pêche.

Zora et ses compagnons comptent aussi parmi leurs amis Cursin le boulanger, qui leur donne chaque jour tout son pain de la veille, et le vieux portier de l'Hôtel Zagreb.

Le riche Caraman, lui, complote sans cesse leur perte et les fait pourchasser sans trêve par les deux gendarmes Dordevic et son bedonnant compère Begovic. Mais les Uscoques courent trop vite pour eux !

L'écrivain allemand Kurt Held a écrit Die Rote Zora und ihre Bande, Eine Erzählung aus Dalmatien für die Jugend (littéralement, Zora la Rousse et sa bande : un Conte de Dalmatie pour la jeunesse) en Suisse, ayant fui l’Allemagne nazie, et publié en 1941.

Il est traduit en français sous le titre Zora la rousse à l’École des Loisirs en 1980, grâce à la série diffusée en France.
En 1978, Lidja Kovacevik, quatorze ans, a été choisie pour le rôle principal de la série. Ayant des cheveux châtains, la production les lui a fait teindre en roux.
Le tournage a eu lieu en Yougoslavie, aujourd'hui Croatie, où un représentant du ministère de la Culture yougoslave a failli l'interdire à cause d'un prêtre ayant un rôle trop important.
La chanson du générique Zora la rousse écrite par Pierre Carrel et composée par Christian Bruhn, est interprétée par Kity Palm.

« Zora la Rousse » a donné son nom à un prix décerné en Suisse, chaque année de 1991 à 2006, par le Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes. Le prix visait à récompenser les auteurs de projets ayant trait au domaine des médias (théâtre, musique, littérature, films ou encore matériel pédagogique) pour l'enfance et la jeunesse, qui traitent de l'égalité entre hommes et femmes, garçons et filles. Le dernier prix fut remis en juin 2006


ERIC
Très très fan

Messages : 9382

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Dim 13 Mai 2012 - 19:30

J'avais vu quelques épisodes.
Aujourd'hui, je ne me souviens pas trop de cette série.
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84547
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par nell77 le Dim 13 Mai 2012 - 19:31

je ne m'en souviens pas

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Fan en or

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par melodie le Lun 14 Mai 2012 - 13:31

merci éric j'ai adoréeeeeeeeeeeeeee cette série tout une époque hein Wink lol!

melodie
Fan en or

Féminin Messages : 67557
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Lun 14 Mai 2012 - 19:29

Dick le Rebelle




Dick le rebelle ou Dick Turpin ou Les Aventures de Dick Turpin (Dick Turpin) est une série télévisée britannique en 31 épisodes de 30 minutes, créée par Richard Carpenter et diffusée entre le 6 janvier 1979 et le 6 mars 1982 sur le réseau ITV. En France, la série a été diffusée pour la première fois le vendredi 11 décembre 1981 sur Antenne 2 dans l'émission Récré A2 et rediffusée à partir du 14 octobre 1985 sur Canal+.

La série raconte les aventures inspirées de la vie brève et aventureuse du célèbre routier huguenot Dick Turpin (baptisé en 1706 à Hempstead, dans le Kent et pendu dans les environs de York le 7 avril 1739) et de son compagnon Feu Follet, tous deux bandits de grand chemin dans l'Angleterre du XVIIIe siècle.

Le personnage de Dick Turpin a réellement existé : né à Hempstead (Essex, Angleterre) le 21 septembre 1706, il sera pendu le 7 avril 1739 à York.

avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9382
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par nell77 le Lun 14 Mai 2012 - 20:13

Là seule chose que tout cela me rappelle, c'est qu'à cette époque les séries étaient assez "glauques" et déprimantes à mon goût....tout cela me faisait bien peur mou

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Fan en or

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Lun 14 Mai 2012 - 21:30

Je n'ai aucun souvenir de cette série.
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84547
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par Maman08 le Lun 14 Mai 2012 - 22:16

Je ne connais pas non plus cette série
avatar
Maman08
ABsolument Fan

Féminin Messages : 14343
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par melodie le Mar 15 Mai 2012 - 17:47

cela me dit rien non plus....

melodie
Fan en or

Féminin Messages : 67557
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par Rubis le Mer 16 Mai 2012 - 10:02

Dommage qu'on ne puisse pas la trouver en DVD ou alors j'ai mal cherché scratch

_________________

avatar
Rubis
Timide

Féminin Messages : 327
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par nell77 le Mer 16 Mai 2012 - 19:00

si tu parles de Dick le rebelle en effet tu as du mal chercher Wink :
http://www.lcj-editions.com/index.php?keywords=dick+le+rebelle&mod=search

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Fan en or

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par Rubis le Jeu 17 Mai 2012 - 8:41

Merci beaucoup pour l'info. Wink

_________________

avatar
Rubis
Timide

Féminin Messages : 327
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Jeu 17 Mai 2012 - 10:36

Jeudi 17 Mai

Charmed



Charmed est une série télévisée américaine en 178 épisodes de 42 minutes environ (8 saisons) avec Shannen Doherty, Holly Marie Combs, Alyssa Milano et Rose McGowan. Produite par Aaron Spelling, la série raconte l'histoire de trois sœurs qui deviennent sorcières en héritant des pouvoirs transmis par leurs aïeules. Chaque sœur possède un pouvoir magique qui lui est propre et qui évolue tout au long de sa vie. Elles vivent ensemble dans un manoir. Unies par le « Pouvoir des Trois », les sœurs Halliwell utilisent leurs pouvoirs surnaturels pour combattre les sorciers, démons et autres forces maléfiques qui peuplent la ville de San Francisco en Californie.

Aux États-Unis (pays d'origine), la série a été diffusée du 7 octobre 1998 au 21 mai 2006[1] sur le réseau américain The WB et fut rediffusée sur le réseau TNT,We Tv et Netflix. En France, les aventures des sœurs Halliwell ont pu être suivies du 27 février 1999 au 25 novembre 2006 sur M6 dans le cadre de la trilogie du samedi.Puis la série a été rediffusée sur les chaîne de télévision française W9 et Téva. Au Québec, la série est diffusée sur VRAK.TV. En Suisse romande, elle est diffusée sur TSR.En Belgique,la série a été diffusée sur RTL-TVI,Plug RTL,Club RTL et AB3.

Cette série est reconnue pour son mélange des genres (du monde de l’imaginaire à l'horreur, de la comédie aux histoires de cœur). C'est aussi la série qui a obtenu le record de la plus haute audience jamais enregistrée pour le début d'une série sur le réseau américain WB. L'épisode pilote, intitulé Le livre des ombres, a en effet réuni 7,8 millions de téléspectateurs lors de sa première diffusion. En France, la série a elle aussi très bien démarré puisque le premier épisode a été suivi par près de 4,8 millions de téléspectateurs (soit 21,5 % de parts de marché).

Le dernier épisode de la série intitulé Forever Charmed a réuni 4,49 millions de téléspectateurs aux États-Unis et 3,4 millions de téléspectateurs en France (les plus hautes audiences de la huitième saison) soit 19,9 % de parts de marché[2].

Trois ans après l'arrêt de la série, les rediffusions sur les chaînes du groupe M6, (W9 et Téva), réunissent beaucoup de téléspectateurs. En novembre 2009, Charmed est la deuxième série la plus regardée sur W9, juste derrière Les Simpson, avec une moyenne de 580 000 téléspectateurs[3]. Un record a été atteint par l'épisode 16 de la saison 6, L'enfant de minuit qui a réuni 822 000 téléspectateurs[4] à 18h40 le vendredi 20 novembre soit 4,9 % de parts de marché.

Les trois soeurs Halliwell découvrent qu'elles descendent d'une famille de sorcières et doivent apprendre à se servir de leurs pouvoirs magiques afin de lutter contre le Mal...

Charmed raconte l'histoire de trois sœurs. Prue, Piper et Phoebe Halliwell découvrent qu'elles sont les plus puissantes sorcières au Monde. Chacune est dotée de pouvoirs magiques et elles doivent les utiliser pour défendre les innocents de San Francisco contre les démons, sorciers maléfiques et autres créatures de l'ombre. Après trois années de luttes contre les forces démoniaques qui ont vu les pouvoirs des 3 soeurs se transformer et évoluer, Prue (l'aînée des trois sœurs) est tuée par Shax, l'assassin de la Source du mal. La mort de Prue brise le « Pouvoir des Trois », qui sera finalement restauré par la découverte d'une quatrième sœur Paige Matthews, qui se trouve être à moitié sorcière et à moitié être de lumières. Grâce au pouvoir des trois reformé, les trois sœurs peuvent se débarrasser, essentiellement par vengeance, de l'assassin de Prue. Une fois leur destinée accomplie, Piper, Phoebe et Paige pensent être « tranquilles », mais elles doivent poursuivre leur mission car les démons cherchent toujours à voler leurs pouvoirs, tuer des innocents, s'emparer du monde et réunifier les enfers pour devenir la prochaine Source du Mal...

avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9382
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Jeu 17 Mai 2012 - 10:53

J'avais commencé à regarder les premières saisons.
J'aimais bien.

avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84547
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par Rubis le Jeu 17 Mai 2012 - 10:55

J'ai acheté l'intégrale il y a quatre ans et je suis entrain de la regarder à nouveau.

_________________

avatar
Rubis
Timide

Féminin Messages : 327
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Jeu 17 Mai 2012 - 10:56

Ils ont sortis toutes les saisons en DVD ?
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84547
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par Rubis le Jeu 17 Mai 2012 - 11:02

Oui c'était par voie de presse mais pas chez Atlas, maintenant on trouve peut-être des coffrets, je n'ai pas été voir. Les coffrets c'est quand même plus avantageux au niveau du prix et de la place que le dvd vendu seul. Je me retrouve avec 52 dvd de Charmed. lol!

_________________

avatar
Rubis
Timide

Féminin Messages : 327
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par nell77 le Jeu 17 Mai 2012 - 19:28

ah ben je n'ai pas tout vu mais j'adorais!!!!
l'été de la canicule je restais au frais et à défaut de le regarder à la TV je lisais un bouquin par jour.... c'était super!

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Fan en or

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Dim 20 Mai 2012 - 18:09

Starsky et Hutch




Starsky et Hutch (Starsky and Hutch) est une série télévisée américaine de 92 épisodes de 48 minutes (et un pilote de 70 minutes), créée par William Blinn et diffusée entre le 30 avril 1975 et le 15 mai 1979 sur le réseau ABC.

En France, la série a été diffusée du 10 juin 1978 au 9 décembre 1984 sur TF1, puis sur TMC en 2007 et, en 2009 sur Direct 8 et sur CinémaStar. Une adaptation de cette série, intitulée Duval et Moretti, fut tournée pour M6.

Cette série met en scène deux policiers de Bay City (Californie), une ville imaginaire calquée sur Los Angeles - toutefois dans un des épisodes, Hutch déclare faire partie de la police de Los Angeles. Le brun David Michael Starsky (Paul Michael Glaser), ayant grandi dans les rues de New York est un peu naïf et très extraverti, tandis que son acolyte, blond, Kenneth « Hutch » Hutchinson (David Soul), est plus réservé et réfléchi. Malgré leurs apparentes différences, ils sont comme des frères l'un pour l'autre. Aidés par leur ami « Huggy Bear » (Antonio Fargas) (dit « Huggy les bons tuyaux » dans la version française), ils résolvent les affaires qui leur sont adressées par leur capitaine Dobey (Bernie Hamilton) de façon peu conventionnelle et très musclée.

Depuis la fin de Starsky et Hutch, Paul Michael Glaser a privilégié sa carrière de réalisateur. On lui doit notamment Running Man, dans lequel Arnold Schwarzenegger, participant à un jeu atroce, doit sauver sa vie et celle de ses amis. Il est également l'auteur de trois films « sportifs » : Le Feu sur la glace (dans le milieu du patinage artistique), Un joueur à la hauteur (un entraîneur de basket-ball trouve la perle rare en Afrique) et Kazaam (avec Shaquille O'Neal). Depuis ce dernier film, le réalisateur est devenu un habitué des plateaux de séries télévisées. Il a à son actif des épisodes d'Amy, Espions d'État,des épisodes de la série New York 911 où il joua également le rôle du pompier chef Stepper ou Los Angeles : Division homicide. Sa dernière apparition en tant que comédien remonte à 2004 dans le film Starsky et Hutch avec son ami de toujours, David Soul. Paul Michael Glaser est également connu aux États-Unis pour son engagement dans la lutte contre le Sida[1]. Sa première femme, infectée lors d'une transfusion sanguine, et un de ses enfants sont morts de cette maladie.
Depuis la fin de la série, si les fans ont pu revoir David Soul au cinéma dans Rendez-vous avec la mort et Magnum Force aux côtés de Clint Eastwood, le comédien s'est essentiellement consacré à la télévision comme en 1979 dans le téléfilm tiré d'un roman de Stephen King Les Vampires de Salem. Les téléspectateurs français ont ainsi pu le voir au générique de quelques télésuites comme Vents contraires, Les Filles du Lido et Sandra, princesse rebelle. Pas très loin des plateaux de télévision, David Soul est également depuis le milieu des années 1960 un habitué des planches. Il a joué des pièces de Bertolt Brecht, David Mamet et a retrouvé son compagnon de Starsky et Hutch, Antonio Fargas (Huggy « les bons tuyaux ») en 1998 pour la pièce The Dead Monkey. En parallèle, il a mené une carrière de chanteur.
Antonio Fargas, alias Huggy « les bons tuyaux », a acquis grâce à la série une renommée mondiale. Personnage comique, mais également avant-gardiste de la mode, Huggy formait avec Starsky et Hutch un véritable trio. Depuis l'arrêt de la série en 1979, Antonio Fargas s'est montré extrêmement actif. En ne tenant compte que de ses apparitions dans des séries, il est en effet apparu entre autres dans CHiPs, Drôles de dames, Le Juge et le Pilote, Deux flics à Miami, MacGyver, Le Prince de Bel-Air, Fastlane. En novembre 2005, il joue dans « Everybody Hates Halloween », un épisode de la série à succès d'UPN, Tout le monde déteste Chris.
Bernie Hamilton a trouvé avec le Capitaine Dobey le rôle de sa vie. Après l'arrêt de la série, à part des apparitions dans L'homme qui valait trois milliards, The Misadventures of Sheriff Lobo et La croisière s'amuse en 1985, la carrière de l'acteur semble s'être arrêtée. Loin d'Hollywood, Bernie Hamilton se consacre à des œuvres de charité. Il est mort le 30 décembre 2008 à Los Angeles[2].

avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9382
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par nell77 le Dim 20 Mai 2012 - 20:42

je sais que j'en ai regardé....
mais honnêtement je devais être bien petite...je ne me souviens plus....à part bien sur le générique...
merci

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Fan en or

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par FandeDo25 le Dim 20 Mai 2012 - 23:18

J'adorais cette série. Je pense avoir vu tous les épisodes.
Elle a été remplacée par la série "Hooker" par la suite si je ne dis pas de bêtises scratch

_________________
N°1 toujours

https://www.youtube.com/user/FandeDo25?feature=mhee
avatar
FandeDo25
Très très fan

Féminin Messages : 7542
Age : 37

http://www.dobibliogeek.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par sandrinelag le Dim 20 Mai 2012 - 23:38

J'adorais cette série à l'époque. Je la regardais tout le temps. Very Happy
Je pense aussi avoir vu tous les épisodes.
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84547
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Lun 21 Mai 2012 - 19:32

Hooker



Hooker (T.J. Hooker) est une série télévisée américaine en un pilote de 90 minutes, 71 épisodes de 47 minutes, et 19 épisodes de 70 minutes, créée par Rick Husky, produite par Aaron Spelling et Leonard Goldberg et diffusée entre le 13 mars 1982 et le 4 mai 1985 sur le réseau ABC et entre le 25 septembre 1985 et le 28 mai 1986 sur CBS.

En France, la série a été diffusée à partir du 8 septembre 1990 sur TF1 et rediffusée à plusieurs reprises sur France 3. En 2011, Paris Première rediffuse la série dans une version en 16/9 (format 1.78), remastérisée en 2010 pour la chaîne américaine Universal HD.

Le sergent T.J. Hooker arpente les rues de Lake City pour stopper les criminels et autres proxénètes ou dealers de drogue. Toujours accompagné du fidèle officier Romano, il est chargé de la formation des futurs membres de la police, dont la fille du capitaine, Stacy Sheridan.

Heather Locklear est la première actrice à jouer deux rôles différents dans deux séries différentes. Alors qu'elle tient le seul rôle féminin dans Hooker, elle est l'une des protagonistes de Dynastie.

Sharon Stone s'est vue accorder la faveur d'un épisode entier intitulé Hollywood Star. Elle y joue un flic qui prête main forte à Hooker.


avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9382
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par nell77 le Lun 21 Mai 2012 - 19:40

j' ai peut-être vu un ou deux extraits....
le titre me dit quelque chose absolument rien de plus

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Fan en or

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par Maman08 le Lun 21 Mai 2012 - 20:20

Pareil.. Je connais le titre et l actrice principale.. mais j en ai vraiment très peu de souvenirs.

avatar
Maman08
ABsolument Fan

Féminin Messages : 14343
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour, une série !

Message par ERIC le Mar 22 Mai 2012 - 19:18

Rick Hunter


Rick Hunter - Generique par roscoebeck

Rick Hunter ou Rick Hunter, inspecteur choc (Hunter) est une série télévisée américaine en un pilote de 90 minutes et 153 épisodes de 42 minutes, créée par Frank Lupo et diffusée entre le 18 septembre 1984 et le 26 avril 1991 sur le réseau NBC.

En France, la série a été diffusée à partir du 7 janvier 1988 sur TF1.

Cette série met en scène les enquêtes du sergent Rick Hunter et de sa coéquipière, Dee Dee McCall, tous deux agents d'une brigade spéciale de Los Angeles.

Saison 1 (1984-1985) Placé originellement dans une case horaire le vendredi soir en concurrence avec Dallas, la série a eu des difficultés pour trouver son public et a subi des critiques pour sa représentation de la violence qui était bien visible. Dans la première saison, les producteurs ont voulu créer une accroche en donnant au personnage principal une phrase fétiche qui était : "Ça marche pour moi". Cette réplique était utilisée 2 ou 3 fois par épisode et était même placée après le générique de début d'épisode. La musique de ce générique de début d'épisode était écrite par Mike Post et Pete Carpenter. Plusieurs épisodes du début de cette saison 1 commençaient par des chansons bien connues des 1960, 1970 et 1980 dans un style qui n'est pas sans rappeler la série Deux flics à Miami.

Au milieu de la première saison, avec des audiences ne montrant aucun signe d'amélioration, Stephen J. Cannell donna au chef de la chaîne Brandon Tartikoff une projection privée d'un épisode en deux parties ("La Reine de la neige") qui n'avait pas encore été diffusé et lui demanda de donner à la série une chance de trouver ses marques. Brandon Tartikoff aima l'épisode et mis la série en pause, le temps qu'une meilleure case horaire puisse être trouvée. Deux mois plus tard, Rick Hunter était de retour sur les écrans le samedi soir et l'audience commença doucement à augmenter. La première saison se termina avec une 79ème place à l'Échelle de Nielsen.

Saison 2 (1985-1986) Pour la seconde saison de Rick Hunter, Stephen J. Cannell amena son mentor, Roy Huggins, pour peaufiner la série. En tant que nouveau producteur exécutif, Roy Huggins baissa d'un cran la violence, rendit le personnage principal plus souple dans ses relations tendues avec ses supérieurs, lâcha une histoire secondaire concernant la famille de Rick Hunter reliée à la mafia, et joua sur la dynamique entre Rick Hunter et Dee Dee McCall. Alors que dans la saison 1, Hunter et McCall allait résoudre le plus souvent les enquêtes dans des bas-quartiers, Roy Huggins fit que les épisodes se déroulèrent dans des quartiers plus accueillant de Los Angeles. Encouragé, Fred Dryer et Stepfanie Kramer ont fréquemment improvisé au cours de cette seconde saison, et Hunter brisa le quatrième mur pour la première fois avec un commentaire adressé directement au téléspectateur à la fin de l'épisode en deux parties "La Belle et le Mort". Les téléspectateurs prirent en compte tous les changements apportés à la série, et la seconde saison termina à la 38ème place de l'Échelle de Nielsen. La série continua sur sa lancée pour devenir un pilier de la soirée du samedi soir de NBC.

À l'issue de la diffusion du téléfilm Retour en force considéré comme le pilote d'une éventuelle nouvelle série, une nouvelle saison fut produite au printemps 2003. Cependant, le succès ne fut pas au rendez-vous et seuls trois épisodes sur cinq furent diffusés[1].

Cette saison est pour le moment inédite dans les pays francophones.

Dans le pilote de la série, Le Sergent Hunter roule dans une Dodge Monaco de 1977, puis une Ford LTD de la même année. Dans la première saison, Rick Hunter utilise une Chevrolet Impala de 1972, une Chevrolet Nova de 1971, une Plymouth Satellite de 1974 ainsi qu'une chevrolet Capri Classic de 1979. Lors de la saison 2, Ricke Hunter conduira surtout des Dodge Monaco de 1977. Une multicolore, une jaune, une marron et une noire. de la troisième à la septième saison, Rick Hunter aura pour seule voiture, une Dodge Monaco verte de 1977. Enfin, dans les derniers épisodes, on le voit au volant d'une Ford LTD Crown Victoria de 1990.

Quand à sa collègue, McCall, on la verra au volant d'une Dodge Daytona Turbo Z, rouge et or, durant les 3 premières saisons. de la saison 3 à la saison 5, elle conduira une Dodge Daytona Shelby Z rouge vif. Puis dans la saison 6, nous la retrouvons avec une Dodge Dynasty dorée de 1990
avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9382
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum