Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par sangoku le Sam 11 Juin 2011 - 18:44

Merci pour ses scans ca fait plaisir! Very Happy

sangoku
Bavard

Messages : 684

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Dim 12 Juin 2011 - 7:26

Une petite vidéo où vous pourrez apercevoir Hélène et ses amis Very Happy

http://www.tvfestival.com/media.php?lang=uk&action=home

_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par choupido le Dim 12 Juin 2011 - 13:06

merci pour tout tu nous gâtes!!^^
avatar
choupido
Très très fan

Masculin Messages : 9722
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Okaya le Dim 12 Juin 2011 - 22:49

Un grand merci à toi Nico pour cette excellente revue de presse Wink

_________________
avatar
Okaya
Administrateur

Masculin Messages : 15982
Age : 39

http://www.absolumentdorothee.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par choupido le Lun 13 Juin 2011 - 13:12

on en parle ici, on apprends rien de bien nouveau mais au moins il est sympa!!
http://fr.news.yahoo.com/monaco-deux-com%C3%A9diens-pr%C3%A9sent%C3%A9-myst%C3%A8res-lamour-102500602.html
avatar
choupido
Très très fan

Masculin Messages : 9722
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Lun 13 Juin 2011 - 19:35


_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Lun 13 Juin 2011 - 19:38



Quand Hélène Rollès et Patrick Puydebat s'enlacent sous les yeux des photographes, toutes la génération 90 replonge 18 ans en arrière. Les deux acteurs phares d'Hélène et les garçons, produisent le même effet à chacun de leur passage. À Monaco, ils n'ont pas dérogé à la règle. A l'extérieur du forum où se tient le 51e Festival de Télévision, comme, à l'intérieur, on n'entend plus que leurs noms.

--------------------------------------------------------------------------------

C'est pour promouvoir Les Mystères de L'Amour que Patrick Puydebat, Hélène Rollès et Philippe Vasseur (José) ont fait le déplacement. Mais plus que des comédiens en promotion, c'est une véritable troupe de bons copains qui se présente devant nous. Ils étaient d'ailleurs ravis d'apprendre en même temps que la presse, qu'une deuxième saison des Mystères de l'Amour vient d'être signée.
--------------------------------------------------------------------------------

Hélène, Patrick et les autres ont ensuite enchaîné les séances de dédicaces et les photos souvenirs avec leur public, au sein du Forum Grimaldi. Plus de 700 fans avaient fait le déplacement spécialement pour voir les vedettes du jour. Même l'équipe de TMC, chaîne sur laquelle est diffusée la série, qui accompagnait les acteurs n'avait pas prévu un tel engouement.

source : LA DEPECHE

_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par geo le Mar 14 Juin 2011 - 13:16

merci pour les vidéos, photos, articles Very Happy
avatar
geo
Modérateur

Masculin Messages : 18891
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Mar 14 Juin 2011 - 19:53

9 nouvelles photos ici :

http://www.biosstars.com/festival/2011/mc/09-06/helene-rolles.html

Very Happy

_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par choupido le Mar 14 Juin 2011 - 20:10

je sais pas si c'est moi mais je la trouve bouffie;, fatiguée, à moins que ce soit le maquillage qui sont trop lourd!
avatar
choupido
Très très fan

Masculin Messages : 9722
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par geo le Mar 14 Juin 2011 - 23:39

choupido a écrit:je sais pas si c'est moi mais je la trouve bouffie;, fatiguée, à moins que ce soit le maquillage qui sont trop lourd!
idem sur les 3 premières photos. Je ne sais pas mais je trouve Hélène très fatiguée même dans les mystères de l'amour j'avais parfois cette impression
avatar
geo
Modérateur

Masculin Messages : 18891
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Guillaume41 le Mar 14 Juin 2011 - 23:52

content qu'ils aient été bien accueilli à ce festival!
avatar
Guillaume41
Très très fan

Masculin Messages : 5997
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par rem's 07 le Mer 15 Juin 2011 - 17:00

UN ARTICLE ET UNE PHOTO ET PARUE SUR LE ICI PARIS NUMEROS 3441 DU 15 AU 21 JUIN
avatar
rem's 07
Bavard

Masculin Messages : 588
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par imala le Mer 15 Juin 2011 - 17:14

Je suis heureuse qu'on parle d'eux (en bien surtout!!) encore merci pour les reportages et les articles de presse
avatar
imala
Très bavard

Féminin Messages : 1921
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Sam 18 Juin 2011 - 7:20



Ici Paris

_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Sam 18 Juin 2011 - 11:16

Voici publie également un mini article sur le Festival Very Happy

_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par nell77 le Sam 18 Juin 2011 - 16:11

elle est top cette photo!!!! hihihihi !!!! au moins ils ne se prennent pas au sérieux Smile Smile Smile
merci pour toutes ces infos

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Modératrice

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Sam 18 Juin 2011 - 17:57

Interview d'Hélène :



Very Happy

_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par nell77 le Sam 18 Juin 2011 - 18:03

merciiii, en plus j'aime bien Rémi Castillo, il est bienveillant....

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Modératrice

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par choupido le Dim 19 Juin 2011 - 0:05

Nicolas a écrit:Interview d'Hélène :



Very Happy

ah ben comme c'est étonnant de l'entendre dire qu'elle reprendrai des chansons de l'album jamais sorties, j'espere qu'au moins elle seront ré orchestrées...je l'avais di!
avatar
choupido
Très très fan

Masculin Messages : 9722
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Dim 19 Juin 2011 - 7:39

Oui mais pas que des titres de 2003 Choupido Very Happy

_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Dim 19 Juin 2011 - 10:51

Une nouvelle vidéo en ce dimanche Very Happy


_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par choupido le Dim 19 Juin 2011 - 12:14

sympa cette vidéo!!!
c'est fou que pour Philippe vasseur ce soit la première séance de dédicace!
azoulay les a trop surprotégé, ils étaient dans une bulle quand même!
avatar
choupido
Très très fan

Masculin Messages : 9722
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Sam 2 Juil 2011 - 11:29

Une page avec photo d'Hélène et Patrick dans "France Stars" sorti aujourd'hui I love you

_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Dim 3 Juil 2011 - 18:54



source : http://www.serieviewer.com

La conférence la plus compliquée a été celle des acteurs des Mystères de l'amour. Certains ont malheureusement annulé, elle a changé d'heure avant d'être annulée, puis remise, puis déplacée. Bref au moment de la faire beaucoup de journalistes étaient partis d'autant plus que c'était la dernière du jour, et les équipements du son avaient été enlevés. La conférence s'est donc faite en toute simplicité, sans micro et en petit comité.

Malgré les quelques problèmes les acteurs présents, Hélène Rolles (Hélène Girard), Patrick Puydebat (Nicolas Vernier), Philippe Vasseur (José), Coralie Caulier (Angèle), Lakshantha Abenayake (Rudy Kouma) et Carole Dechantre (Ingrid) (oui ça fait beaucoup mais ils n'étaient même pas tous là), ont été très sympathiques et ont pu dire personnellement bonjour et au revoir à tout le monde, avec bisous et poignée de main et tout et tout. A la fin de la conférence, nous avons même pu passer un petit moment avec eux à la terrasse du restaurant du Grimaldi Forum.



Attention ce compte rendu contient quelques petits spoilers sur la saison 2 !



Rappel rapide pour ceux qui dormaient pendant les années AB : on a eu Salut les Musclés où l'on a pu voir Justine qui était la nièce de l'un d'eux. Puis Justine a été dans sa propre série Premiers Baisers où l'on découvre sa sœur Hélène. Celle-ci va aussi voler de ses propres ailes dans Hélène et les garçons, qui sera suivie par le miracle de l'amour, puis les vacances de l'amour. Et c'est aujourd'hui dans Les mystères de l'amour que ça repart.



Question : Donc ça y est une saison 2 a été officialisée.

Patrick Puydebat : Ah bon ?



Q : J'ai lu ça sur internet.

PP : Mademoiselle Alexandra (attachée de presse de TMC, ndlr) ça y est c'est officiel donc.

Alexandra : Oui c'est officiel ça y est depuis quelques temps.

PP : Enfin on peut se lâcher. Et les tournages commencent la semaine prochaine.



Q : Qu'est ce qui vous a donné envie de vous retrouver tous après autant d'années ?

Hélène Rolles : C'est parce qu'on se déteste donc on s'est dit tiens on va retravailler ensemble.

PP : C'est un peu ça ouai. On avait une envie commune de refaire de la fiction et ...

HR : Et puis de continuer cette histoire.

PP : De recommencer cette aventure qui s'était mal achevée on va dire.

HR : Il fallait qu'il y ait une suite.



Q : Pourquoi mal achevée ?

Philippe Vasseur : Parce que c'était pas une vraie fin.

PP : Et puis la plupart des séries disparaissent parce qu'elles s'essoufflent et ça n'était pas le cas, on est un peu partis du tableau pour des raisons que je vous laisse découvrir. Chacun son boulot hein (rires), faites un peu d'investigation. Et puis voilà on trouvait que le come back était pertinent. Donc on s'est tous pris par la main et on est allé embêter Jean-Luc Azoulay (le producteur de la franchise, ndlr) pour le convaincre et ça n'a pas été évident.

HR : C'est lui qui l'a embêté en premier, c'est son idée en fait.

PP : Vous m'avez aidé quand même.



Q : Vous êtes restés en contact depuis la dernière saison jusqu'à maintenant ?

PV : Tout le temps.

PP : Oui tout le temps.

HR : Oui.

PP : Il faut porter la voix monsieur sinon ça va être compliqué (rires). Vous êtes malade pardonnez moi. Non on vous a entendu je plaisante.



Q : Faudrait arrêter l'air conditionné...

HR : Arrête de crier sur les gens malades.

PP : Oui je tire sur les ambulances je suis comme ça. On ne s'est pas vraiment retrouvés, dans un contact professionnel oui mais sinon on est potes, on dîne, on part en week-end...

PV : On fait les cons.

PP : Voilà surtout (rires) !



Q : En Belgique nous ne captons pas encore la série...

HR : Oh quel dommage !

Carole Dechantre : Vous n'avez pas TMC en Belgique ?



Q : Non.

HR : J'en profite pour faire un gros bisou à tous les belges, j'adore la Belgique. C'est un petit message personnel.



Spoilers saison 2

Q : Justement quel est le pitch de l'histoire ?

HR : C'est compliqué à raconter. Là c'était un peu policier, c'est pas ce qu'on a préféré mais maintenant ce sera plus comédie, les sentiments, ça reprend comme avant et c'est beaucoup plus sympa je trouve.

PP : C'est difficile de faire un pitch.

HR : Dans une grande maison. Voilà ça va être super sympa la suite.



Q : Est-ce qu'on revoit le couple se former, Hélène et Nicolas ?

PP : il y a des prémices, il y a des indices, on verra bien.



Q : Les fans doivent vous le demander en permanence ?

HR : Tout le monde, « quand est-ce que tu reviens avec Nicolas ? »

PP : Il n'y a pas que les fans, moi je lui tire la manche mais ça marche pas !

HR : Tout le monde veut qu'on soit ensembles.



Q : C'est un couple culte.

HR : Ba oui.



Q : La façon de faire les séries a beaucoup évolué aussi en quelques années, est-ce que la série de maintenant fait appel à d'autres moyens techniques ou d'autres systèmes ?

PP : Les moyens techniques sont quasi équivalents, au niveau de l'écriture il y a un léger changement oui. A l'époque des vacances de l'amour, c'était une vraie série, les épisodes étaient bouclés par épisodes, là on fait plus dans le feuilleton ou la saga, c'est-à-dire qu'il y a une suite permanente. Avec un rappel des informations pour les gens qui auraient raté un épisode ou qui prennent l'histoire en chemin. C'est une autre écriture, c'est plus dans la continuité, on boucle pas des histoires par épisodes. Côté technique c'est pareil c'est juste l'écriture qui change.



Q : Côté esthétique, grain d'image ?

HR : Côté image c'est traité comme les vacances de l'amour. Sauf que le décor est moins idyllique, ça fait moins rêver Paris que les Caraïbes, Love Island.

PP : Bon c'est un peu moins exotique.



Q : Patrick est-ce que vous allez travailler à l'écriture peut-être, ou à la mise en scène ?

PP : Je me bagarre.

HR : C'est une très bonne question !

PP : Je me bagarre, je me bagarre. Je gratouille un petit peu les dialogues, on parle beaucoup, on écrit moins (rires). Mais je suis en accord avec Jean-Luc Azoulay pour les textes.



Q : Parce que finalement vous connaissez les personnages mieux que quiconque.

PP : Et bien je vais vous passer son numéro de téléphone et vous allez lui dire ça parce qu'il n'a pas l'air assez convaincu. Il a une vision de ce projet, et comme je disais c'est une autre écriture, on est plus dans le feuilleton avec une continuité et de nouveaux personnages que je ne connais pas, qui ont été inventés. Comme pour le personnage d'Ingrid qui est joué par Carole ou le personnage d'Angèle qui ...

HR : Qui est joué par Coralie.

PP : Qui est joué par Coralie merci de m'aider (rires). Voilà des nouveaux personnages qui sont dans son esprit et on essaie de s'accorder là-dessus mais c'est vrai que ce n'est pas facile.

PV : Les personnages ne doivent pas changer pour lui en fait.

PP : Voilà.

HR : En fait c'est des caricatures qu'il a dans la tête.

PV : Il y a 18 ans de plus mais on pense toujours comme des ados. Donc parfois c'est...



Q : José ne peut pas devenir fidèle ?

PV : On non c'est mort !

PP : On se bagarre sur le mode d'expression des personnages.

PV : Ouai c'est le vocabulaire qui...

PP : Oui c'est l'expression parce que scénaristiquement on n'a pas grand-chose à dire, l'histoire se tient il n'y a pas de problèmes, et c'est vraiment le mode d'expression qui va poser quelques difficultés, d'où ces petites critiques.

PV : On a relativement carte blanche quand-même depuis la nouvelle saison.



Spoilers final de la saison 1




Q : Quand vous parliez des personnages, on découvre à la fin de la saison 1 que votre personnage Ingrid est un personnage qu'il a écrit il y a 15/16 ans...

PV : 58 ans !

CD : Dans la philo selon Philippe, et qui s'appelait Emilie, et qui était déjà une s..., une méchante. Et en fait Ingrid est Emilie, qui est un personnage que j'ai joué il y a ...



Q : Personnage qui avait été utilisé à l'époque ?

CD : Oui oui.



Q : C'est pas un personnage qui avait seulement été écrit mais qui avait été joué.

CD : Ba que j'ai joué il y a ...

HR : C'est elle qui l'a joué.



Q : Ah d'accord je n'avais pas compris.

PV : Ah elle ne fait pas son âge hein ? (rires collectif)

HR : Et celui qui fait Philippe dans les mystères c'est celui qui faisait la philo selon Philippe.

PP : C'est les personnages d'une sitcom qui se retrouvent dans la série.

HR : C'est la famille quoi.

PP : Bienvenue dans le monde de Jean-Luc.

PV : Coralie n'était pas née quasiment (rires).

Coralie Colier : Ba j'ai 20 ans ...

PP : T'avais 3 ans. En 92 tu avais quel âge ?

CC : Euh en 92...

PP : 4 ans.



Q : La comédienne Camille Raymond qui faisait votre sœur Justine dans Premiers Baisers, est-ce qu'elle va apparaitre dans la série ?

HR : Je ne sais pas du tout.

PP : Pas que nous sachions.

HR : Non.



Q : Parce que vu que vous parliez de grande famille...

HR : Peut-être un jour, on ne sait jamais

PP : En même temps si on devait faire interférer tous les comédiens qui ont joué dans ces sitcoms, on serait déjà 2/3milliards sur la série. On tournerait en Chine quoi (rires).

HR : Non mais peut-être les récurrents, les ...

PV : Les vieux quoi.

CD : Mais tout le monde est passé dans les séries, il y a pleins de guests, pleins de noms de supers grands acteurs qui sont passés.



Q : Est-ce qu'il y en a certains dont vous vous souvenez des débuts et qui sont devenus célèbres ?

CD : Guillaume Canet par exemple.



Q : Je crois Marion Cotillard aussi.

PP : Hélène de Fougerole.



Q : Vous avez une anecdote précise à propos de l'un d'entre eux. ?

PP : Non je n'ai jamais tourné avec eux moi. C'était sur les autres sitcoms. On n'a jamais eu de gens qui sont devenus plus tard les grandes stars qu'on connaît. Mais on a eu des guests de prestige comme Carlos, qui nous a quitté et nous a laissé un très joli souvenir, Gérard Majax. Donc des stars en herbes !



Q : Pour la saison actuelle est-ce qu'il y a des guests de prévu ?

HR : On ne sait pas.

CC : Ba je pense que oui parce qu'il a envie de faire tourner des gens...

PV : Toi aussi t'es malade parce qu'on ne t'entend pas ?

PP : Alors tu as des infos qu'on n'a pas Coralie?

CC : Moi j'ai entendu qu'il avait assez envie de dire à ses amis qu'il connait bien, puisque qu'il connait du monde, de venir. Mais il y a pleins de gens qui ont envie de travailler avec lui comme ça.

PP : Moi j'ai entendu qu'il y a des comédiens que je ne citerais pas, des gens très célèbres, "des filles et des fils de" qui seraient très contents de venir mais ils viendraient tourner avec nous comme ils viendraient faire un barbecue ou passer un week-end. Ils ont la même démarche « ouai ça me fait marrer appelle moi ! » (Rires). C'est comme ça.



Q : Vous avez l'habitude de vous regarder dans les rediffusions ?

PV : Une fois. Je regarde les diffusions.

HR : Tu regardes les diffusions toi ?

PV : Ba ouai.

PP : En fait à l'heure où c'est diffusé je ne suis jamais devant la télé.

HR : Moi je n'y pense pas.

Lakshantha Abenayake : S'il fallait que l'on reste devant le poste tout le temps, comme on travaille en plus.

CD : Tu te regardes ?

PV : Non c'est pas se regarder, c'est voir les choses. On a jamais de recul sur ce que l'on fait, on ne relit jamais une séquence, on ne la voit jamais. Jamais jamais jamais, ça va très très vite, on enchaîne on enchaîne, et c'est vrai que pour moi c'est important de voir au moins une fois. Après c'est fini.

CD : Oui on a besoin de voir ce que ça donne pour voir ce qu'il faut changer ou ce qu'il faut ajuster. Mais je regarde quand même oui.



Q : Je suis récemment tombé sur des rediffusions puisque ça passe relativement en boucle sur toutes les chaines de la TNT, et je suis tombé sur la saison 1 et j'ai revu Cathie Andrieu (Cathie, ndlr) qui jouait dans cette première saison et que je trouvais très bonne, ça fonctionnait vraiment bien avec vous. Pourquoi ça n'a pas eu de suite et est-ce que vous êtes quand-même restés en contact ?

HR : C'est elle qui a décidé de partir c'est tout.



Q : Et vous avez des nouvelles ?

HR : Non, on n'a pas eu de nouvelles, elle est partie avec...

PH : Avec David (Proux, ndlr) oui.

HR : Qui s'appelait Etienne, et puis voilà. Elle a été remplacée par Laly très vite, elle n'est pas resté longtemps Cathie. C'était bien, elle était gentille, on s'entendait bien mais elle a décidé de partir avec son amoureux.

PP : Il y a eu un tel succès, tellement inattendu, tellement disproportionné, tellement médiatisé que certains ont préféré décliner, n'ont pas assumé. Et puis d'autres ont emboité le pas.

HR : Oui chacun a fait ses choix, on ne lui a pas demandé de partir c'est elle qui l'a voulu.

CD : Après dans la philo elle jouait une prof je crois, et je crois même que c'était l'amoureuse de Philippe.

HR : Je ne sais pas, j'ai pas regardé moi.

CC : Moi je ne sais pas du tout de qui on parlait.



Q : Vous n'avez pas grandi avec la série ?

PP : Elle était interdite de télé parce qu'elle avait de mauvaises notes.

CC : Un peu plus tard parce que moi au début j'étais vraiment petite. Mais après oui j'ai un peu regardé, pas Hélène et les garçons mais après.



Q : Comment s'est passée votre intégration dans une équipe qui se connaît assez bien ?

CC : Disons qu'au début c'est vrai que c'est un peu délicat d'arriver dans une équipe qui se connaît depuis tant de temps. Le premier dîner j'étais bien impressionnée...

PP : On t'a mise à l'aise.

CC : Voilà oui. C'est assez étrange comme sensation au début.



Q : Hélène, vous avez participé à une émission de téléréalité sur TF1 (Première compagnie, ndlr), avec le recul vous en gardez un bon souvenir ?

HR : Je garde un bon souvenir de la Guyane.

PP : Pas des gens donc.

HR : L'émission en soi...

PP : Il est pas sympa Castaldi ?

HR : ...

PP : Ba pourquoi ça vous fait rire ?

HR : Mais la Guyane c'est super, il parait que c'est un pays d'avenir. Il y a beaucoup de gens qui vont aller habiter là-bas, c'est magnifique. Le climat est bien aussi, contrairement à ce qu'on peut penser il ne pleut pas tout le temps.

PP : Faut aimer les mygales.

HR : Non ba y'en a pas tant que ça. On a eu la chance de pouvoir aller en forêt avec le fils adoptif d'un chamane qui nous a expliqué les arbres, et pleins de trucs, ça m'a passionnée moi, j'ai adoré. C'était super beau, on allait en pirogue voir les ibis rouges à l'embouchure du fleuve, c'était magnifique la Guyane. On a fait du petit deltaplane, de l'ULM au dessus de l'embouchure, c'était génial.



Q : Vous avez gardé des contacts avec les candidats ?

HR : Non.

PP : Tu t'es pas fait un copain ?

HR : Si ba je m'entendais bien avec certains mais je suis pas téléphone moi. Mes potes étaient Moscato et Pascal Gentil qui est en Chine maintenant. Nathalie Simon est super gentille aussi, la petite Talia était très sympa et puis voilà, on a passé deux mois ensembles et si on se recroise évidemment...



Q : Philippe et Patrick vous l'avez regardée quand elle est passée dans cette émission ?

PP : On est même allés la soutenir. Je suis même allé sur le plateau, je me souviens de l'air atterré de Florence Boccolini qui me posait des questions, j'étais complètement à côté de la plaque. Elle me posait de questions j'étais là « euh ouai. ». J'essayais sans être trop cynique de dire à demi-mot ce que je pensais mais ça passait pas. Et comme c'était en direct, ils ont dû se dire "fallait pas l'inviter". Bien sûr, on est allés la soutenir, on savait que ces émissions sont préparées mais c'était de vrais exercices.

HR : Oui oh, c'était un peu sportif mais c'était sympa. On faisait des pompes mais si tu sais pas les faire tu restes par terre (rires).



Q : Quel est le rythme du tournage ?

HR : Ba là c'est détendu.

CD : Oh c'est intense quand même.

CC : Tu voulais dire intense ? (rires collectif).

PV : (Rires) T'as été payé, t'es corrompue toi !

HR : C'est moins lourd qu'avant.

PV : Non mais sans déconner tu vas pas bien ou quoi toi ? T'es amnésique ?

PP : T'as pris tes cachets ce matin ?

HR : C'est des grosses journées mais on n'en a pas beaucoup de journées nous.

PP : C'est équivalent.

HR : Par rapport aux techniciens oui mais pas nous.



Q : C'est deux épisodes par semaines ?

CD : Oui.

HR : Je suis pas d'accord, j'ai l'impression que je travaille jamais moi.

PP : Ah bon ? Aux Antilles pour vous dire la vérité et parler en chiffres, on mettait 6 jours pour faire les deux épisodes.

PV : Ca n'a pas duré longtemps.

PP : On avait la semaine on va dire pour faire les épisodes. Là on a 5 jours. On a un jour et demi de moins, sauf qu'on n'a pas toutes les prises de vue en mer, les hélicoptères, des choses qui sont assez laborieuses et lourdes à mettre en place. On n'a pas ces contraintes.

PV : En revanche, on a les avions, les RER, les voitures.

PP : L'ingénieur son il en peut plus.

PV : C'est un pur délire. C'est même un gag parce que c'est à se demander si c'est pas fait exprès. On est à côté d'Orly, à côté d'une station de RER.

HR : Tu étais là quand le mec il a taillé sa haie ?

PV : Non mais on a tout eu. Les bâteaux tout. On a tout eu.

HR : Parce qu'ils éclairent le décor, c'est dans la rue, il y a les projecteurs, tout le monde se met en place, et au moment de tourner y'a un mec qui se met à tailler sa haie avec un taille haie électrique, et puis il a pas voulu arrêter son taille haie. (Avec le bruitage de Patrick pour la démonstration). Donc il a fallu tout plier, changer de décor. On pouvait pas tourner avec un taille haie c'était pas possible. Donc il fallu tout enlever, tout remettre dans les camions et repartir.



Q : Mais ça n'est pas prévu à l'avance les lieux de tournages ?

PP : Non mais ce qu'on ne prévoit pas c'est le voisin du tournage récalcitrant.

HR : Enfin c'est quand même assez rare, les gens en général sont sympas.

PP : C'est anecdotique.

HR : Les gens en général sont gentils mais bon, un avion on ne peut rien faire.

PV : Ce serait gérable s'il y avait un nombre de séquences plutôt tranquille pour la journée. Mais quand il faut enchainer 19/20 séquences dans la journée, ça fait quand même suer.

PP : En fait le truc c'est que c'est crossboardé, parfois on va dans un décor et on y tourne plusieurs épisodes. Déjà il faut s'y retrouver, et puis il faut gérer les décors, les déplacements, un comédien peut se retrouver booké sur 10 séquences. C'est de la production intensive mais on fait que la qualité ne soit pas endommagée.

PV : Je vais juste rajouter une chose, je pense que si on avait 5/6 séquences dans la journée, je pourrais accepter les critiques qu'on a eu depuis des années, mais là s'ils savaient dans quelles conditions parfois on a travaillé.

CC : On s'en sort bien (rires).

PV : Je pense très honnêtement qu'on s'en sort bien. Quand il faut enchaîner autant de séquences, moi je dis bravo. Et je dis bravo à tout le monde.

HR : Non mais t'as raison, on est méritant oui.

PV : J'ai jamais vu en 12 ou 13 ans, ou peut-être une fois un flou. T'as le souvenir d'un problème technique toi ?

HR : Non non, ils sont super bons.

PP : A part mon élocution ?

PV : C'est juste incroyable, les cadreurs c'est TAC. C'est du délire.

HR : Ah ba ils sont supers forts.

PP : Les techniciens avec qui on bosse c'est des mecs sur-entraînés.

HR : On les connait depuis longtemps. Ce sont les mêmes.

(Il y a eu deux conversations en même temps donc la retranscription s'avère un peu délicate. Hélène parlait du fait que l'équipe technique est la même et qu'ils se connaissent tous, pendant que les garçons continuaient de vanter leur mérite.)

PP : Ce que ces mecs arrivent à fournir avec les moyens qu'on leur donne c'est juste stupéfiant. Et d'ailleurs c'est pour ça que la plupart des mecs qui bossent avec nous se font débaucher à tour de bras. Parce que les mecs ils sont archi-compétents. Ce sont des brutes. Mais nous on se fait pas débaucher (rires).



Q : Hélène est-ce que vous continuez à chanter ?

HR : Ba là je suis en train de refaire un album qui va sortir je pense à l'automne parce que je vais faire l'Olympia les 6 et 7 janvier 2012.



Q : Les locations sont ouvertes ?

HR : Oui elles sont ouvertes depuis aujourd'hui (9 juin, ndlr). J'ai des gens qui m'ont dit qu'ils avaient pris leur place.



Q : Et c'est quel style de musique ?

HR : Ba ce sont mes chansons. Quel style ? Ba ça va être acoustique, ça va être un nouveau spectacle, il y aura les anciennes chansons.

PP : Ca change de style quand même.

HR : Oui ça change un peu de style mais...



Q : C'est toujours guitare/voix ?

HR : Oui.



Q : Avec un passage en Belgique ?

HR : J'espère bien, en Belgique et en Suisse.

PP : Enfin c'est quand même moins fleur bleue.

HR : Oui il ya des nouveaux thèmes.

(Cette fois il y avait 3 conversations en même temps donc impossible de tout suivre).

PP : Moi j'ai découvert Bruxelles en tournant une pub, j'ai du dormir 5 heures en deux jours et je suis tombé sur un réalisateur alcoolique. Ah non mais c'était... Je sais pas si vous avez vu cette publicité qui est passée même en France pour les cuisines Ixina. Voilà c'était en Belgique, c'est sportif. A la fin, la maquilleuse elle a fait un tour de magie. Non mais c'est vrai qu'ils savent faire la fête en Belgique. C'est pas les derniers.



Q : Quel type de série vous regardez chacun ?

PV : Las Vegas.

PP : Dr House.

HR : Moi je regarde toutes les séries, ça m'endort.

CC : Desperate Housewives.

CD : Moi j'aime bien les séries américaines, je ne connais pas les séries françaises. Dexter.

PP : J'aime bien les deux vieilles qui se droguent.



Q : Absolutely Fabulous ?

PP : Oui c'est bien ça.

PV : Les deux vieilles qui se droguent (rires).

PP : C'est génial, et c'est avec celle qui est dans Chapeau melon et bottes de cuir.

HR : Mais c'est plus en diffusion c'est vieux ça.

PP : C'est ce que j'allais dire. Il paraît qu'il y a d'autres séries fantastiques comme Californication, comme Dexter. Je suis un peu à la bourre.



Q : Vous avez été animateur pendant un certain temps sur la chaîne de Jean-Luc...

PP : Oui j'ai perdu un pari j'ai été obligé. Non c'était une super expérience.



Q : Y a-t-il d'autres choses en vue dans ce domaine.

PP : Ben non parce qu'en fait il est sur IDF1, c'était une chaîne naissante, il y avait tout à faire donc c'était l'eldorado. Une chaîne qui commençait, un métier que je ne connaissais pas, et puis j'avais deux casquettes puisque j'étais producteur exécutif des émissions que j'animais, ça me permettait un petit peu d'avoir les mains libres et puis de fabriquer un petit peu mes programmes. Et puis après la ligne éditoriale de la chaîne, le style qu'ils voulaient donner a fait que j'avais de moins en moins de liberté et j'ai eu envie d'arrêter voilà. Ca commençait à me gonfler quoi (rires). Non c'est pas vrai. J'y ai passé deux années merveilleuses, on m'a très bien encadré, il y a des gens qui m'ont appris ce métier parce que c'était tout nouveau et puis j'ai passé deux années vraiment merveilleuses. C'était tout nouveau, c'est marrant, on est plus dans un personnage, et puis c'était de la direct tv. Il n'y avait pas de filtres, les gens appellent, c'était brute de décoffrage et puis il y avait pleins de choses à faire, c'était tout nouveau tout frais. On s'est éclaté. Et puis après, ba le ton que ça a pris, ce n'était plus ce que je voulais faire.



Q : Vous avez un peu le timbre de voix de Marc Lavoine, est-ce que la chanson vous fait envie ?

(Rires collectifs)

HR : C'est un beau compliment.

PP : Je suis touché. (Rires). J'adore Marc Lavoine, vous ne pouviez pas me faire un plus beau compliment que vous pouviez me faire ? J'adore ses chansons, c'est un artiste que j'aime etc. Je trouve que le mec il est génial, et en tant que comédien c'est un tueur.

HR : Oui il est terrible en tant que comédien.

PP : Je ne sais pas si vous avez vu le film Mes meilleurs ennemis, quand il fait le fabriquant de chiottes avec sa moustache, avec son lama qui s'appelle Serge ! Le film est à pleurer, il est juste phénoménal ce mec, et je trouve que dans la saga Le cœur des hommes il déglingue tout, les autres n'existent pas. Et donc merci du compliment ! Alors pour la voix et bien j'ai un timbre de voix particulier, je vais vous glisser un petit truc, j'ai des copains musiciens, moi je ne suis pas musicien, je bafouille des trucs dans un micro mais c'est un hobby.

PV : Tu joues pas de la guitare ?

PP : Non et toi tu joues pas du clavier ok ! Non c'est un hobby. Si un jour il y a un truc qui sort ce sera vraiment un truc de copains.



Q : Rochelle (Redfield – Johanna) a fait quelques apparitions dans la série, va-t-elle revenir ?

HR : On espère. On ne sait pas trop, mais elle nous manque. On a été super contents de l'avoir. Elle nous manque humainement.



Q : C'est une question due au fait qu'elle a sa vie là-bas ?

PP : Non c'est une question de budget, elle est trop loin (rires).

HR : Et puis Johanna c'était un personnage superbe, elle nous manque, j'aimerais bien qu'elle soit avec nous.



Q : (A Coralie) Votre Personnage est avec Cri-cri d'amour maintenant ?

CC : Oui c'est ça.



Q : Alors vous pouvez nous en parler un petit peu ?

CC : Elle est folle amoureuse de cri-cri donc c'est vraiment le jeune couple fou d'amour encore.



Q : L'arrivée de Rochelle pendant quelques épisodes ne vous a pas inquiétée ?

HR : Tu n'étais pas avec Christian quand Johanna revient.

CC : Non, quand elle est arrivée c'était une période où on était en séparation. J'habitais chez mon patron et on s'est retrouvés au moment où Rochelle partait.



Q : Du fait que vous commencez pour une saison 2...

PP : Ba d'où tu sors toi ?

HR : Il est là depuis tout à l'heure mais il est plus timide, il s'était caché derrière.



Q : Vous vous sentez plus épanouis en tant qu'acteurs d'avoir recommencé les tournages, d'avoir une exposition médiatique sur la TNT ?

PP : Ba épanouis oui, peut-être qu’avec le recul et l’expérience on prend peut-être plus de plaisir à faire ce que l’on fait.

HR : C’est plus confortable, on est plus détendus.

PP : On fait les choses pour d’autres raisons peut-être, pour de meilleures raisons.

HR : Et puis on a l’amour des gens donc c’est réconfortant. En fait, on a toujours fait ça pour les gens qui nous ont toujours aimés. Après c’est vrai qu’au début on a été massacrés par les journalistes, par certains.

PP : Mais non ils sont très gentils les journalistes qu’est ce que tu racontes ?

HR : On a toujours eu l’amour du public et on l’a encore aujourd’hui, et c’est pour eux qu’on fait ça, c’est touchant et rassurant.



Q : Le fait que l’audience soit supérieure à la case précédente, où il y avait une autre série, vous pensez que c’est dû à un élan nostalgique ?

PV : Carrément !

HR : Sûrement c’est le public qui était content de nous retrouver.

PP : Il ya forcement un phénomène de curiosité pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas de référence. Jamais une série n’a fait un come back.

HR : C’est un cas unique alors on peut pas comparer avec les autres.

PV : Il y a un retour direct sur facebook. Dès les premiers épisodes, tu vois tout de suite ce que pensent les gens.

PP : Il est passé de 30 à 5200 amies, IES.

PV : C’est vrai que c’est un bon moyen de savoir tout de suite ce que pensent les gens, et c’est ça, c’est ce sentiment de nostalgie.

CD : Mais c’est une série culte, vintage et les gens sont toujours fans.

PP : Alors il y a un autre point qu’il faut souligner, c’est que dans le PAF, le paysage audiovisuel français, il n’y a plus de séries françaises. On a Plus Belle la vie qui fait 26 minutes, mais des séries feuilletons avec un format tel qu’il est proposé là, avec des récurrents, comme nous aux Antilles ou Sous le soleil, ça manque, et je pense que les gens en ont marre de voir des trucs américains et ils aimeraient savoir un peu ce qu'il se passe chez eux, et c’est dommage que les productions se focalisent pas un peu plus sur ce qu'il se passe sur les acteurs et les productions françaises. Je crois qu’on récupère aussi du monde à cause de cette carence.



Q : C’est le problème aussi des chaînes, et on le dit souvent dans les festivals de télévision, qui n’investissent plus dans l’accès.

PP : Voilà. A vous mesdames et messieurs les journalistes de porter notre étendard et de faire remarquer que les gens aiment ça, la preuve ça a du succès.

HR : Ils étaient contents de retrouver les personnages aussi.

CD : Ba oui parce que ce sont des personnages attachants.

HR : Voilà, ils ont grandi avec, et nous on a été portés par eux. Si on est là, c’est grâce aux gens qui regardent.

PP : C’est toujours très difficile de répondre à toutes ces questions parce que comme on vous dit, on n'a pas de référents.



Q : La grande différence avec les sitcoms des années 90, c’était du 26 minutes et donc assez rapide, là c’est 52, est-ce que vous êtes satisfaits du format, est-ce que vous trouvez ça plus contraignant ou est-ce qu’au final c’est bon…

PP : Vous savez qu’historiquement, on a fait plus de 52 que de 26 puisqu’Hélène et les garçons, c’était de 92 à 96 et que la série aux Antilles, qui était un 52 minutes, 96-2004. On passe de 4 à 8 ans.

HR : Oui mais on a fait le miracle entre temps.

PP : Oui mais le miracle ça s’est arrêté en 96. Les deux sitcoms confondues c’est 4 ans.

HR : Je me rappelle de rien (rires).

PP : Donc il y a eu 4 ans de sitcoms et 8 ans de séries donc tout le monde prend la référence historique d’Hélène et les garçons parce que ça a fait le buzz qu’on connait. Mais historiquement, on est plus issus de la série. Dans le volume en tout cas.

HR : Dans la tête des gens, ça restera toujours Hélène et les garçons.

PP : Oui mais la tête des gens tu sais … (rires)

HR : Non mais c’est ça. C’est Hélène et les garçons peu importe le format, c’est les personnages de ça.



Q : Pourquoi vous n’êtes arrivés qu’au bout de quelques épisodes ?

HR : Ba j’ai pas dit oui de but en blanc parce que c’est tombé comme ça dans ma vie, bon c’est tombé au bon moment mais oui j’ai pris le temps de peser le pour et le contre de revenir, de ne pas revenir.



Q : Qu’est-ce qui vous a rassuré alors ? Pourquoi le pour a gagné ?

HR : Parce que je me suis dit "continuons l’aventure quoi", parce que c’est sympa, c’est quelque chose qui ne s’est jamais fait donc continuons. Retrouvons nous et continuons l’aventure. Et puis j’ai eu beaucoup de courriers des gens aussi.



Q : Pour la saison 2 vous signez aussi pour 26 épisodes ?

PP : Oui 26 épisodes, c’est la même commande.



Q : Pour une diffusion en septembre apparemment.

HR : Oh ça me paraît tôt en septembre.

PP : Non il y a un process qui veut que la chaîne attende d’avoir un certain nombre d’épisodes montés et finis…

HR : Peut-être octobre, novembre.

PP : Pour lancer la diffusion et avoir une continuité sans risquer une interruption parce qu’il y a un problème technique ou un problème sur le tournage. Ils peuvent pas prendre ce genre de risques donc ils prennent une certaine avance pour avoir une continuité et pouvoir assurer la continuité de la diffusion des épisodes.



Q : Et donc quand est-ce que ce sera diffusé ?

CD : (A Alexandra) On a des questions sur la diffusion.

A : Oula c’est bien trop tôt, on a pas encore commencé à tourner.

PP : A la deuxième rentrée, vers janvier je pense que ça parait raisonnable.

A : A mon avis ce sera à la fin de l’année.



Q : Qu’est-ce que vous aimeriez qu’il arrive à vos personnages ?

PP : Des trucs. Parce que je ne sais pas si vous avez remarqué mais il ne m’arrive jamais rien.





Q : Vous aidez les autres.

PP : Ah non ça c’est fabuleux.

PV : Il est horrible son rôle. Je le plains de tout mon cœur.

PP : Il ne m’arrive rien. On peut demander aux autres. Qu’est ce qui m’arrive ?

PV : Tu passes ton temps à sauver tout le monde.

PP : (A Hélène) Toi tu t’occupes des enfants. Moi je m’occupe des merdes des autres.

HR : Tu fais des photos toi, t’es photographe.

PP : En 26 épisodes, j’ai pris 2 photos de chiens. J’ai pris des yorkshires. Et j’ai tourné avec une charmante dame qui se trouve juste derrière, notre attachée de presse qui s’est gentillement proposé de faire cette charmante cougar avec ses petits yorkshires. On a rigolé comme des bossus.



Q : Vous n’avez pas d’envies sur l’histoire ?

PP : Au début ça me gênait, j’aimerais bien qu’il lui arrive des trucs un petit peu pour avoir de la matière à jouer et finalement si mon personnage c’est ça, ba c’est ça.

PV : (rires) C’est très con.

PP : Ba oui mais je sais pas, on s’y fait. On s’y fait et on est dans un espèce de rouage…

PV : Le personnage d’Hélène et le personnage de Nicolas ne doivent surtout pas changer, surtout pas bouger. On peut en parler pendant des années avec Jean-Luc Azoulay, il n'en démordra pas, Hélène et Nicolas, ce sont des personnages qui ne doivent pas bouger.

PP : Ba là, il ne s’est pas gouré. On est amidonnés, lyophilisés, on est sous cellophane.

HR : Il a créé des personnages et il veut pas qu’on y touche.

PP : C’est des personnages référents et puis tous les personnages gravitent autour de choses et d’amis…

PV : Un petit peu de folie dans la vie n’a jamais tué personne.

HR : Moi je m’amuse beaucoup en faisant la série quand même.

PP : A un moment j’ai proposé n’importe quoi, je sais pas prendre de la drogue, je sais pas, être polygame.







Q : La dernière fois qu’ils ont voulu faire prendre de la drogue à Hélène, ça a été censuré.

HR : Ca a été censuré…

PP : Moi je voulais vendre des armes, manger des enfants, les vendre sur EBay.



Q : D’ailleurs, on ne la voit jamais dans une scène au lit Hélène.

PV : Ah non non non ! C’est la seule.

PP : Attendez, je vais vous montrer mon portable (rires).



Q : Qu’est ce que vos personnages ont de vous et réciproquement ?

PP : Allez, on va commencer par Lakshan.

LA : La question c’était?



Q : Entre vous et votre personnage quels sont les points communs ?

LA : Les points communs c’est une façon d’être. En dehors de là, mon personnage c’est pas moi du tout. Un chauffeur de taxi…

PP : T’es aussi gentil que ton personnage ?

HR : Oui t’es serviable et gentil.

LA : Ba voilà Jean-Luc Azoulay, quand il écrit il vole quelques parts de nos vies privées.

CD : Oh non non.

LA : Mais pas de toi.

HR : T’es l’exception toi, mais sinon c’est calqué. Ce personnage c’était pour Lakshan, Jean-Luc connaît très bien Lakshan et s’il lui a écrit ça c’est parce qu’il n’a pas écrit à l’opposé de lui. Il ne pouvait pas en faire un méchant. C’était pas possible. Par contre, il connait très bien Carole et il lui a fait un rôle de méchante. Il faut bien qu’il y ait une méchante.

PP : Entre toi et ton personnage qu’est-ce qu’il y a de vraiment opposé ?

LA : Ba moi c’est moi, mon personnage c’est quelqu’un d’autre.

CD : Si on fait chacun notre tour…

PP : Carole toi tu es une chienne (rires).

LA : Il m’a pas écrit un rôle agressif, je suis toujours gentil, je suis comme un petit chaton, j’accueille toujours les filles à la maison. Excepté Hélène bien sûr, elle est toujours restée comme la vierge Marie avec moi.

HR : Ba il ne manquerait plus que ça dis dont Rudy ! (rires)

LA : (rires) Je t’ai toujours draguée et rien.

HR : Tu m'as toujours draguée, non pas toujours.

LA : J’ai déclaré mon amour à Saint martin mais elle devient comme une sœur et on ne peut plus le changer.

CD : Moi avec Ingrid, on a un point commun, on est suissesse toutes les deux. Mais c’est bien le seul point commun. Parce que je suis vraiment manipulatrice, j’aime l’argent, le pouvoir, le sexe…

LA : Tout ce qu’elle n’aime pas !

CD : Oui tout ce que je n’aime pas. Et c’est vraiment la méchante super méchante.

PV : Elle n'est pas gentille.

C : Elle est super à jouer d’ailleurs.



Q : Philippe, avant que la série ne reprenne, vous avez dans des interviews très honnêtement dit que vous aviez été déçu, que s’est-il passé ?

PV : J’ai malheureusement fait l’erreur d’oublier que ce que l’on dit avec son cœur et ses tripes peut être considéré comme quelqu’un qui crache dans la soupe. Je vous avoue solennellement que cela n’arrivera plus, parce que ça ne me plaît pas et puis je passe pour ce que je ne suis pas. Je ne dirais plus ce que je pense. En revanche, si une question ne me plaît pas, ba je dis que je ne répondrais pas.

Q : Ca vous a fermé des portes ?

PV : Que ça me ferme des portes maintenant je m’en fous parce que je me suis rendu compte un jour que José serait surement le seul rôle de ma vie. Donc maintenant je n’ai pas de plan de carrière. Je dis ça avec les glandes parce que j’aimerais bien mais je ne me prends pas la tête, ce sera José et voilà. J’ai plus à cirer les pompes de personne.

PP : Si tu me permets, ce qui est dommage c’est, moi qui connais bien Philippe, qui est spontané, l’utilisation qu’on a fait de ses propos, qui étaient des mots qu’il a prononcé à un moment précis sur un sujet précis. L’utilisation qu’on en a faite n’a rien à voir avec son état d’esprit général et sa façon de travailler, et le point de vue qu’il a sur les choses. Donc voilà, tout cela a été travesti (Philippe lui fait une bise, ndlr) et ça fait chier de ne pas pouvoir être honnête, être spontané et ouvrir sa gueule de temps en temps parce que ça fait du bien, que les journalistes ou le public soient considérés parce qu’il n’y a pas de langue de bois, le comédien peut s’exprimer etc, mais vu l’utilisation qui en est faite et la traduction qui en est faite, et bien ça n’est pas possible.

PV : Quand on a commencé la série j’avais 26 ans, je ne connaissais rien du tout, je respectais tout le monde comme toujours, comme maintenant, et je me disais que c’était bien de ne pas dire ce que l’on pense pour ne pas se fermer des portes. Maintenant, j’ai 45 ans, terminé ! J’ai plus à m’écraser quand on m’attaque, quand on enterre la série, quand on critique la série avec des propos que je n’aime pas.

PP : OK ?

(Rires)

_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festival de Monte Carlo - 9 juin 2011

Message par Nicolas le Lun 4 Juil 2011 - 18:41


_________________
 Like a Star @ heaven ...On ne se rencontre jamais par hasard, il n'y a que des rendez-vous...  Like a Star @ heaven
avatar
Nicolas
Modérateur

Masculin Messages : 13887
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum