Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par Maman08 le Jeu 30 Aoû 2012 - 13:04

Ces images sont gravées.. Je me souviens très très bien de ce jour là.. Je n en croyais pas mes yeux.. Ma petite soeur non plus.. J avais presque 16 ans (je me rends compte que j ai vecu autant de temps avec Do a la tele tous les jours que sans..). Nos larmes ont coulées.. Mais sur le moment j étais persuadée qu elle reviendrait. Elle le promettait.. Sa chanson était remplie d espoir..

Tout fut trop brutal.. Passer d une vie entière à l avoir pour nous accompagner.. Pour grandir avec elle et sa bande.. à plus rien d un seul coup.. C était une rupture trop radicale. Le manque fut énorme.

J ai aussi du mal à regarder ces images sans pleurer.. Ca a été si long sans la retrouver..


Maman08
ABsolument Fan

Messages : 14342

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par ERIC le Jeu 30 Aoû 2012 - 14:24

Tout d'abord merci fred pour la vidéo (surtout l'intro qui est génial).
Je me souvient avoir regardé la dernière émission. J'avais 24 ans Embarassed
sur le coup un petit pincement au coeur mais je pensais retrouvé Dorothée dans d'autres projet (de nouveaux CD, une nouvelle chaine pour nous présenter ces émissions) mais quand à la longue pas de nouvelle, là je me suis rendu compte que Dorothée n'été plus présente à la télé et un grand vide s'est installé. Heureusement j'avais ces CD pour me remonter le moral.
avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9367
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par sandrinelag le Ven 31 Aoû 2012 - 9:47

Il y a un article sur TéléLoisirs.fr Wink
http://www.programme-tv.net/news/people/34942-club-dorothee-ans-apres-que-sont-ils-devenus/#xtor=EPR-30

_________________
avatar
sandrinelag
Fan en or

Féminin Messages : 84414
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par Okaya le Ven 31 Aoû 2012 - 12:11

Merci pour le lien Sandra Smile

_________________
avatar
Okaya
Administrateur

Masculin Messages : 15983
Age : 39

http://www.absolumentdorothee.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par Okaya le Ven 31 Aoû 2012 - 12:15


Le Club Dorothée, berceau de l'industrie du manga en France

Par Chloé Woitier


Jacky, Dorothée, Ariane et Corbier en 1991 (source : clubdo.free.fr)

Le 30 août 1997, le Club Dorothée tirait sa révérence. Très critiqué pour sa promotion de dessins animés japonais vus comme violents, il a permis à la France de devenir le deuxième marché mondial du manga.

Trois épisodes de Pas de pitié pour les croissants et quelques extraits de l'émission en plateau diffusée la veille. Samedi 30 août 1997, le Club Dorothée disparaît des écrans français par la petite porte. Drôle de sortie pour une émission qui aura marqué toute une génération et qui, quinze ans après, a laissé un héritage très vivace.

«AB Productions avait signé en 1987 un contrat avec la toute nouvelle chaîne TF1 pour s'occuper des cases jeunesse. La chaîne avait débauché d'Antenne 2 Dorothée, qui avait connu le succès avec l'émission pour enfant “Récré A2”, où avait été diffusé Goldorak», rappelle Olivier Fallaix, rédacteur en chef du magazine spécialisé Animeland. «AB Productions s'était fait allouer 20 heures de programmes par semaine, qu'il fallait bien remplir. Mais la production française était trop minime, et l'animation américaine trop chère. Ils ont donc ramené du Japon des valises de séries qui étaient, elles, très bon marché, mais sans vraiment en vérifier le contenu.»

Les Français découvrent alors des séries comme Les Chevaliers du Zodiaque, Juliette je t'aime ou Dragon Ball, qui fédèrent les enfants mais aussi les adolescents. «Ces dessins animés feuilletonnants étaient agréables, car les histoires ne prenaient pas les jeunes pour des idiots», explique Grégoire Hellot, directeur de collection de l'éditeur de manga Kurokawa.

«Contrairement à l'animation américaine, qui était hégémonique ailleurs dans le monde, il y avait dans l'animation japonaise du second degré et surtout beaucoup de drame humain», explique Grégoire Hellot. «Les histoires évoquaient de nombreux thèmes non abordés dans la production occidentale, comme la mort, la misère sociale , mais aussi la vie quotidienne, les premières amours… Cela fourmillait aussi de références historiques ou culturelles. Avec les Chevaliers du Zodiaque, tous les gens de ma génération se sont intéressés à la mythologie grecque.»

Une culture manga française singulière

Si le public du Club Dorothée est ravi par la programmation, l'émission est vilipendée par le CSA, certains médias (Télérama en tête) et des politiques comme Ségolène Royal. Des dessins animés comme Dragon Ball sont jugés trop violents pour le jeune public. «L'émission souffrait d'une programmation incohérente. On pouvait passer Ken Le Survivant avant les Bisounours, alors que ces deux programmes visent des publics très différents», explique Olivier Fallaix. Par amalgame, toute l'animation japonaise est montrée du doigt.

Paradoxalement, le manque de vigilance sur le contenu diffusé va contribuer à l'édification d'une culture manga française singulière.«En Allemagne ou au Royaume-Uni, les seuls dessins animés japonais diffusés étaient des adaptations gentilles d'œuvres classiques occidentales, comme Tom Sawyer ou Maya l'Abeille. Il n'y avait pas de science-fiction, de robots géants, de bagarre. Leur culture manga est aujourd'hui très différente de la nôtre», explique le rédacteur en chef d'Animeland. «En France, nous avons eu la chance unique en Europe de découvrir une diversité de dessins animés japonais sur la principale chaîne de télévision du pays, et ce pendant une dizaine d'heures par semaine. La culture japonaise est entrée en force dans les foyers français».

Les adolescents et jeunes adultes touchés par le programme se fédèrent. Des associations lancent des magazines amateurs, comme Mangazone ou Animeland; des boutiques spécialisées ouvrent leurs portes. «Les communautés de fans ont aussi créé les premières conventions, ancêtres de la Japan Expo. Il y avait une envie de se retrouver et de partager sa passion à l'heure où Internet n'existait pas», se rappelle Olivier Fallaix. «Mais au regard du monde extérieur, on passait pour des attardés».


Les mangas intéressent aussi la jeune génération qui n'a pas connu le Club Dorothée. Crédits photo : MEHDI FEDOUACH/AFP

Des fans à l'origine des maisons d'édition de mangas

Face aux critiques, TF1 réduit le nombre de dessins animés japonais sur son antenne. Déçus, les fans vont partir à la recherche de produits similaires venus du Japon. Certains mettent alors la main sur les mangas, ces bandes dessinées éditées en noir et blanc à petits prix, et vendues en import dans des boutiques japonaises à Paris. «On découvrait que les dessins animés que l'on regardait à la télévision étaient adaptés de bandes dessinées, c'était la révolution!», se remémore Grégoire Hellot.

De précédentes tentatives d'éditions de mangas en France s'étaient soldées par des échecs. Tout change avec la parution du manga Dragon Ball chez Glénat en 1993. Aidés par la diffusion du dessin animé dans le Club Dorothée, les volumes dépassent rapidement les 100.000 exemplaires. La maison d'édition croule sous les critiques du milieu de la BD franco-belge, qui l'accuse de tuer le marché. Cela n'empêche pas Glénat d'acquérir rapidement les droits pour d'autres mangas adaptés en dessins animés chez le Club Dorothée, comme Sailor Moon ou Ranma ½. Là encore, le public répond présent.

Fort de ce succès, le magasin spécialisé parisien Tonkam, qui importe des produits culturels japonais, décide en 1994 d'éditer lui-même des mangas inconnus du public français, et dans un format identique à celui du Japon (lecture de droite à gauche). D'autres sociétés, comme Pika, dont les membres ont découvert l'animation japonaise avec le Club Dorothée, lui emboîteront le pas. La société Kaze se lance, elle, en 1994 dans l'édition de dessins animés japonais en cassette vidéo. L'industrie du manga en France est née.

Pour Grégoire Hellot, «l'explosion du manga correspond au déclin du Club Dorothée. Il y avait un manque à combler», les nouvelles émissions jeunesse refusant mordicus de diffuser à leur tour de l'animation japonaise. «Ce marché s'est créé tout seul, par le bouche-à-oreille, et contre les médias», qui ont longtemps gardé une image détestable des productions japonaises, rappelle Olivier Fallaix.

Quinze ans plus tard, le bilan est sans appel. En 2011, on comptait 1520 sorties de mangas en France, soit 40% des nouveautés dans le secteur de la bande dessinée. Plus de 13 millions de mangas ont été vendus dans notre pays en 2010. Cela place la France au second rang des plus gros consommateurs de mangas au monde, derrière le Japon.

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/08/30/01016-20120830ARTFIG00378-le-club-dorothee-berceau-de-l-industrie-du-manga-en-france.php

_________________
avatar
Okaya
Administrateur

Masculin Messages : 15983
Age : 39

http://www.absolumentdorothee.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par Okaya le Ven 31 Aoû 2012 - 12:19


Club Dorothée : Retour sur l'émission qui a marqué toute une génération...

C'était un 30 août... Le 30 août 1997. Le Club Dorothée, initié par Jean-Luc Azoulay, mettant en scène Frédérique Hoschedé (alias Dorothée), Ariane Carletti (alias Ariane), Alain Roux (alias Corbier) et Jacques Jakubowicz (alias Jacky), tirait sa révérence après plus de dix ans de bons et loyaux services sur TF1. Le déclin des audiences et l'érosion du concept poussant la chaîne à changer d'ère. On vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître...

Marquée par des records historiques d'audience et même décliné en prime time avec le Dorothée Rock'n'Roll Show pour les réveillons du 31 décembre en 1993 et 1994, l'émission devient rapidement une véritable institution. En dépit des polémiques autour de la diffusion de japanimation (mangas) dans un programme pour jeunes enfants, le Club Dorothée était regardé par 75% des jeunes de l'époque. Les parts de marché étaient tout simplement colossales, avec jusqu'à 65% de part d'audience pour la première chaîne, poussant les dirigeants de l'antenne à multiplier les programmes de jeunesse animés par cette joyeuse bande et les fictions AB Productions (Hélène et les Garçons, Le Miel et les Abeilles, Le Miracle de l'amour, Premier Baiser, etc.) appartenant à l'unité de programmes de jeunesse Dorothée.

Tous les étés, Dorothée et ses troupes donnaient rendez-vous à leurs "copains" (surnom qu'ils aimaient donner à leurs téléspectateurs) quotidiennement pour un rendez-vous matinal et un autre en fin d'après-midi. L'occasion d'imaginer chaque jour une fiction bien à eux au cours de laquelle ils faisaient visiter une destination du monde. Un moyen de faire voyager les enfants qui n'avaient pas la chance de partir en vacances.

Forts du succès de l'émission, Dorothée et ses troupes avaient même entrepris de lancer le Dorothée Magazine dont ils ont eu tout le loisir d'assurer la promotion durant leurs émissions qui accaparaient jusqu'à 25 heures d'antenne sur TF1 chaque semaine. Cet hebdomadaire destiné aux plus jeunes s'arrachait pas dizaines de milliers. A l'apogée de sa gloire, il s'en vendra même jusqu'à 150 000 par semaine.

Les téléspectateurs les plus fidèles pouvaient même devenir membres de l'émission et obtenir leur carte du Club Dorothée gratuitement. Mais surtout, cela leur donnait le droit de voir leur nom figurer dans le générique de fin le jour de leur anniversaire. Une sacrée fierté et de quoi crâner devant les copains à la récré !

Joachim Ohnona

Source : http://www.purepeople.com/article/club-dorothee-retour-sur-l-emission-qui-a-marque-toute-une-generation_a106201/1

_________________
avatar
Okaya
Administrateur

Masculin Messages : 15983
Age : 39

http://www.absolumentdorothee.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par Okaya le Ven 31 Aoû 2012 - 12:22


Il y a 15 ans, le Club Dorothée s'arrêtait


Le plateau du Club Dorothée.
SARADJIAN / TF1/ SIPA


Le 30 août 1997, il y a 15 ans jour pour jour et après 10 ans de bons et loyaux services, le mythique Club Dorothée, disparaissait des écrans français.

Symbole de toute une génération, l’émission destinée à la jeunesse avait fait découvrir à la France de nombreux mangas aujourd’hui emblématiques. Dragon Ball, les Chevaliers du Zodiaque, Sailor Moon ou encore Nicky Larson, le show de Dorothée et ses camarades Jacky, Corbier et Ariane, proposait des fictions pour tous les publics.

Malgré son succès, l’émission a vivement été critiquée par certaines associations et personnalités politiques, Familles de France et Ségolène Royal en tête, pour la diffusion de dessins animés jugés trop violents pour la jeunesse. Le meilleur exemple reste sans nul doute celui de Ken le survivant, manga pour adultes au Japon, édulcoré pour l’occasion par la société de production distribuant la série en France. Pourtant, malgré la censure, le dessin-animé restait très évocateur en terme de violence.

Le Club Dorothée a également diffusé de nombreuses séries d’amour à succès produites par AB Productions. Ce fut le cas d’Hélène et les garçons, le Miel et les abeilles ou encore Premiers baisers. D’autres shows plus "humoristiques" comme Salut les musclés ou Pas de pitié pour les croissants ont également marqué les esprits par leur caractère déjanté.

Aujourd’hui, l’héritage laissé par le club Dorothée est énorme. L’émission a permis la démocratisation de la bande dessinée japonaise, la France étant la deuxième nation consommatrice de mangas derrière le Japon.

Auteur Direct Matin

Source : http://www.directmatin.fr/media/2012-08-30/il-y-15-ans-le-club-dorothee-sarretait-92589

_________________
avatar
Okaya
Administrateur

Masculin Messages : 15983
Age : 39

http://www.absolumentdorothee.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par Okaya le Ven 31 Aoû 2012 - 12:27


Club Dorothée : 15 ans après, que sont-ils devenus ?



15 ans jour pour jour que Le Club Dorothée a disparu du petit écran, laissant orphelin des centaines de milliers de petits enfants. Si Dorothée a effectué un come-back en 2010, que deviennent ces acolytes Corbier, Jacky, Patrick et Ariane, sans oublier la bande des Musclés ?

Dorothée : Pendant dix longues années, l'ex présentatrice préférée des enfants s'est faite très discrète. Elle aurait pu donner un nouveau souffle à sa carrière en 2004, lorsqu'elle tourne des essais pour remplacer Gérard Klein dans L'Instit, mais malgré de bonnes critiques, elle se verra barrer la route par la responsable de la fiction de France 2. En 2005, elle est invitée par Chantal Goya pour une apparition dans Vivement Dimanche. L'effet est retentissant et Jean-Luc Azoulay a l'idée de sortir des remix d'anciens singles. Mais son vrai retour remonte à 2007, soit 10 ans après l'arrêt du Club Dorothée. Invitée d'honneur cette fois sur le canapé rouge de Michel Drucker, elle permet à l'émission de réaliser une audience historique.

Résultat, Jean-Luc Azoulay annonce le retour du Club Dorothée (à l'exception de Corbier) sur sa nouvelle chaîne IDF1 lancée en 2008. L'équipe anime Choisissez vos animateurs et Pas de pitié pour le Net, puis Dorothée quitte la chaîne en 2009 pour sa consacrer à son retour musical avec la sortie d'un album, porté par le single On m'appelait Dorothée, et 4 concerts à l'Olympia du 17 au 19 avril 2010. Si l'album se vend mal, l'Olympia est un triomphe à grand renfort de promo. Dorothée se sent pousser des ailes et programme un date à Bercy, mais la salle peine à se remplir. Dorothée fait son retour à la télévision sur RTL 9, deux ans après son départ d'IDF1 avec une émission intitulée Incroyable magie !



- Patrick Simpson-Jones : Âgé de 61 ans, Superpat est père de famille – il a une fille prénommée Dawn – vit à Key Biscane, village paradisiaque situé près de Miami. En s’installant aux États-Unis celui qui a été le premier "speakerin" de la télé française a créé une société spécialisée dans la reproduction de photos personnelles sur cartes postales et souhaite désormais élargir son business à l'Europe. Au début de l'été, il a également présenté à TF1 un projet de comédie musicale, Do, dans laquelle on retrouverait toute la clique du Club Dorothée.

- Ariane : La grande copine de Dorothée est depuis passée dans les coulisses de la télévision. Entre la fin du Club Dorothée et son retour éclair à l'animation sur IDF1 en 2008, dix années se sont écoulées durant lesquelles elle a fondé une société de production musicale avec son mari - un certain Rémy Sarrazin, ex membre des Musclés - et devient parallèlement productrice artistique chez JLA où elle s'occupe de nombreuses fictions (L'Instit, Le Groupe, SOS 18, Baie des flamboyants). Quand elle quitte IDF1 en 2010, elle joue un petit rôle dans le film Appelez-moi Bernadette sorti au ciné en 2011, avant de revenir en tant que productrice artistique sur la série Les Flamboyants en 2012.

- Corbier : Il est le seul de la bande à ne pas avoir voulu retenter l'aventure quand, en 2008, Jean-Luc Azoulay veut reformer le Club Dorothée pour IDF1. Corbier a déjà eu du mal à reconstruire sa vie après l'émission, pas question de recommencer les mêmes erreurs. Car après Le Club Dorothée - et après avoir refusé une reconversion dans le porno - il pensait pouvoir retrouver aisément la scène et son premier amour, la musique, mais les portes lui sont restées closes. Couvert de dettes, Corbier vit dans une ruine à la campagne : "j'étais devenu un marginal en train de se clochardiser". Mais les quelques amis qui lui restent dans le métier lui remettent le pied à l'étrier et désormais, il vit de sa retraite et de ses chansons, insolentes et engagées. En octobre doit sortir son autobiographie - Vous étiez dans Dorothée ? Non à côté - et un nouvel album est annoncé pour avril 2013.

- Jacky : Déjà implanté dans le monde des médias en tant qu'animateur et attaché de presse (de Serge Gainsbourg notamment) avant le Club de Dorothée, Jacky ne l'a jamais quitté. Après des passages successifs sur TFJ, AB1 et NT1, il devient l'animateur star de la chaîne IDF1 lancée en 2008 grâce notamment à son émission JJDA devenue culte. Il a également rejoint toute la bande (sauf Corbier) lors de la reformation du Club Dorothée, et n'a pas manqué de monter sur la scène de l'Olympia et celle de Bercy lors du grand retour de l'animatrice préférée des enfants en 2010. Notons aussi qu'il a présenté la première élection de Miss Nationale aux côtés d'Elodie Gossuin et joué dans plusieurs épisodes de la saison 2 des Mystères de l'amour sur TMC.

- Pat Le Guen : Si son visage n'apparaissait pas souvent à l'écran, son nom lui, ne vous est certainement pas étranger. Pat le Guen était le réalisateur du Club Dorothée et toute la troupe s'amusait régulièrement à l'interpeller (un peu comme Ardisson avec Serge Khalfon). Pat Le Guen n'a pas vraiment quitté le monde merveilleux des séries AB. Après avoir réalisé Le Groupe pour France 2, il travaille désormais sur Les Mystères de l'amour pour TMC.



- Framboisier : Le chanteur du groupe Les Musclés a poursuivi dans la musique après la dissolution du groupe en 1997. Il s'est ainsi reconverti en producteur et c'est à lui que l'on doit le premier album de Matmatah, La Ouache, sorti en 1998 et qui remporta un franc succès. Il fut également producteur du groupe sénégalais Touré Kunda et se penche sur de jeunes talents comme les groupes Les Bredelers et Ravid'vour'voir. En 2007, il retrouve ses copains de l'époque pour l'enregistrement du single Nicolas et Ségolène qui ne rencontrera pas le succès escompté. Il montera néanmoins sur scène en 2010 pour le grand retour de Dorothée.

- Bernard Minet : Le monsieur générique de dessin-animés a su faire fructifier son talent. Interprète de nombreux dessin-animés cultes du Club Dorothée (Goldorak, Bioman, Sailor Moon etc.) en plus de son activité auprès des Musclés, Bernard Minet a écumé pendant des années les boîtes de nuit et autres fêtes de villages pour chanter ses tubes aux trentenaires nostalgiques. En 2002, il sort la compilation Génération Bioman et réintègre Les Musclés en 2007 quand ceux-ci sortent la compilation The retour, avec le single Nicolas et Ségolène. En 2010, il remonte sur scène aux côtés de Dorothée.

- René : Après l'aventure des Musclés, il devient saxophoniste dans un petit groupe local de la façade ouest de la France. En 2007, il retrouve Les Musclés pour la sortie d'une compil et du single Nicolas et Ségolène. Il termine sa carrière avec le groupe Bluegators, avec lequel il donnera une dernière prestation à Mandelieu en août 2009, avant de s'éteindre, quelques jours plus tard, d'une rupture d'anévrisme dans le Var où il résidait. Tous les membres du Club Dorothée lui ont alors rendus hommage.

- Rémy : Compagnon d'Ariane avec qui il a deux enfants, il se lance dans la production musicale en créant la société Trinore (du nom de leurs deux enfants : Tristan et Éléonore) destinée à produire toutes sortes de musiques, tant pour le disque que pour l'audiovisuel. Il a également composé de nombreuses chansons, notamment pour la télévision, comme celle de la série La Baie des Flamboyants et Les Flamboyants. En 2007, alors que Les Musclés se reforment pour la sortie d'une compil et le single Nicolas et Ségolène, Rémy est le seul à ne pas avoir souhaité rejoindre le projet.

- Eric : Après l'arrêt des Musclés, cet ancien guitariste de Johnny Hallyday prête sa voix au dessin-animé Mulan, avant de retrouver sa ville natale, Millau, dans l'Aveyron. Là, il poursuivra dans la musique avec des oeuvres plus... confidentielles. En 2005, il sort par exemple un album de musique d'ambiance inspiré par le Viaduc de Millau. Plus récemment, un clip déroutant a circulé sur le net illustrant son titre Le Loto.

M.S - jeudi 30 août 2012 à 17h46

Source : http://www.programme-tv.net/news/people/34942-club-dorothee-ans-apres-que-sont-ils-devenus/

_________________
avatar
Okaya
Administrateur

Masculin Messages : 15983
Age : 39

http://www.absolumentdorothee.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par Maman08 le Ven 31 Aoû 2012 - 13:21

Merci pour tous ces articles! Ca fait du bien qu on en parle..
avatar
Maman08
ABsolument Fan

Féminin Messages : 14342
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par nell77 le Ven 31 Aoû 2012 - 19:08

merci

_________________

"dès que l'on rend quelqu'un heureux, à chaque fois la vie nous fait du bien On n'est plus seul, on sert enfin, enfin, à quelque chose et à quelqu'un"
avatar
nell77
Modératrice

Féminin Messages : 74110

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par coup de tonnerre le Ven 31 Aoû 2012 - 20:03

Quel plaisir de lire tous ces articles de presse !!! Merci !!! J'aimerais tant que le projet de comédie musicale qu'a proposé Patrick à TF1 soit choisi. Et si la comédie musicale pouvait être diffusé à Noel !!! J'ai hâte de lire le livre de Corbier. Vivement la sortie !!!

coup de tonnerre
Fan

Féminin Messages : 2513
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par FandeDo25 le Ven 31 Aoû 2012 - 22:27

Merci pour tous ces articles Wink

_________________
N°1 toujours

http://www.youtube.com/user/FandeDo25?feature=mhee
avatar
FandeDo25
Très très fan

Féminin Messages : 7542
Age : 36

http://www.dobibliogeek.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par méga fan de do le Sam 1 Sep 2012 - 1:55

merci pour ses articles
avatar
méga fan de do
Très fan

Masculin Messages : 4323
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par brahim le Dim 2 Sep 2012 - 7:48

Moi sa m'avais bouleverser, le lendemain s'en était suivie la mort de Lady Diana, l'émission a été arrêter de façon brutal, je pensais qu'on les reverrais dans d'autres émissions où sur d'autres chaînes mais non rien, comparer a aujourd'hui c'était franchement une autre époque un autre temps, le temps ou TF1 était encore une chaîne conviviale et familiale avec ses animateurs et le Club Dorothée, à l'époque c'était une chaîne Apolitique contrairement à maintenant !!! Aujourd'hui la chaîne ressemble à un dévidoir de vulgarités, et ses programmes manque d’humanité ... Vive les Années 80/90 !!!
avatar
brahim
Timide

Masculin Messages : 228
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 15 ans : La fin du Club Dorothée

Message par ERIC le Dim 2 Sep 2012 - 10:18

Merci beaucoup pour tout ces articles. Very Happy
avatar
ERIC
Très très fan

Masculin Messages : 9367
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

la fin du club do

Message par caro- bernet le Mar 11 Sep 2012 - 20:29

Effectivement c'était assez triste mais je pense que ce encore plus d'émotions pour les animateurs surtout pour notre chère dorothée qui était a l'origine de sa création car il portait son nom pour elle et tous le monde autour d'elle ca aura été une belle et grande aventure que beaucoup de gens ont suivie longtemps avec plaisir voila pour les souvenirs.caro-bernet bounce

caro- bernet
Nouveau

Féminin Messages : 9
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum